Business plan, les conseils clés de la CCI

Vous devez construire votre Business Plan ? Vous vous posez des questions sur les éléments clés à intégrer, les erreurs à éviter pour un Business Plan efficace qui convaincra vos partenaires potentiels de vous accompagner dans la réalisation de votre projet d’entreprise ? 

Retrouvez les conseils de Nathalie Carré, animatrice du réseau Création – Transmission – Reprise des Chambres de Commerce et d’Industrie – apportés le 24 octobre 2012 sur ce sujet.


Bonsoir à toutes et à tous, bienvenue sur le Tchat
Bonjour à toutes et à tous. Je suis prête à répondre à toutes vos questions. 

Loraine : Quels conseils pouvez vous me donner pour faire mon business plan ?
Le business plan est l’argumentaire de promotion de votre projet. Voici quelques conseils à retenir pour réussir : 
- Insister sur le besoin auquel répond votre produit / service 
- Donner les informations attendues par le lecteur : qui vous êtes, pourquoi ce projet, comment vous allez gagner de l’argent – Privilégier le qualitatif au quantitatif 
- Commenter les tableaux de chiffres 
- Ne pas éluder et anticiper les probables difficultés et risques du projet 
- Soigner la rédaction (orthographe, visuels, schémas…) 
- Présenter plusieurs hypothèses de développement du projet 

céline : Quelles sont les bonnes questions à se poser quand on veut faire son business plan, qui peut m’aider ?
Le business plan est le résultat de la maturation de votre projet et l’explication des décisions que vous avez prises. Les bonnes questions à vous poser sont toutes celles de l’étude du projet : 
- si oui, qui sont-ils, comment se comportent-ils ? Pourquoi achèteraient-ils votre produit / service ? 
- le produit / service que vous voulez proposer répond-t-il à un besoin ? Y-a-t-il donc des clients potentiels ? 
- qui sont vos concurrents ? 
- comment allez-vous vendre et vous faire connaître ? N’hésitez pas à vous faire aider par une structure d’aide aux créateurs (CCI, Chambres de métiers, boutiques de gestion…) : http://www.cci.fr/web/entreprises/financement-subventions-aides ou le carnet d’adresse de www.jesuisentrepreneur.fr

Phil : Combien de pages doit contenir un business plan ?
Il faut privilégier la qualité à la quantité. Comptez environ 20-30 pages de Word + la partie chiffrée et des annexes si besoin. 

arnaud : Quel objectif dois-je viser prioritairement ? Rentabilité, Projet Market/Communication du mon produit/service, Vision court ou moyen terme ? Faut-il que j’en visage différents scénarios ? Si oui lesquels et combien ?
C’est un tout. Votre business model doit être cohérent : vous devez prouver au lecteur que vous allez gagner de l’argent avec votre produit / service parce que vous avez détecté qu’il répond à un besoin et qu’il y a une clientèle potentielle qui a ce besoin. Votre positionnement doit être cohérent avec votre cible et votre produit / service. Votre stratégie marketing et de communication doit être cohérente avec votre positionnement. Vous devez indiquer vos prévisions de développement pour 3 ans mais vous devez indiquer au lecteur ce que vous ambitionnez pour l’entreprise dans les 5-10 ans. En général, on fait un scénario « dégradé » et un scénario « tout va bien ». 

Alexis P. : Bonjour est ce qu’il existe des logiciels pour nous aider ?
Vous trouverez sur www.jesuisentrepreneur.fr. un modèle de business plan du Crédit Agricole téléchargeable et interactif qui est gratuit. 

arnaud : merci

Qu’est-ce qui plaît aux banques dans un business plan ?
Tous les lecteurs (les banques comme les autres) ont besoin de comprendre rapidement (au bout de 2 pages max) : ce que vous allez vendre, en réponse à quel besoin, à qui vous allez vendre, comment vous allez vendre et comment vous allez gagner de l’argent. Donc : simple, documenté et tous les chiffres expliqués 

savon : Peut-on confier la rédaction du business plan à un tiers ? Car je n’arrive plus à avoir de recul par rapport à mon projet… Merci de votre réponse…
Excellente question. Ne sous-traitez pas toutes les études préalables à la rédaction du business plan mais vous pouvez demander à un tiers de vous aider à rédiger votre business plan. En effet, il s’agit d’un outil de communication, un tiers neutre et objectif peut vous aider à une rédaction efficace 

Yoris : Est-ce que vous proposez des ateliers pour aider les jeunes entrepreneurs dans leurs démarches ? Ou c’est simplement via ces tchats ?
www.jesuisentrepreneur.fr ne propose que des t’chats. Vous trouverez dans les CCI des réunions d’information gratuites dédiées aux créateurs, des ateliers pratiques sur des thèmes particuliers (l’étude de marché par exemple) et des formations telles que le stage « 5 jours pour Entreprendre ». 

romain : A quels différents types d’usages peut être destiné un business plan : avoir une bonne visibilité sur son projet, obtenir un financement et quoi d’autre ?

Mathilde : A qui est destiné au juste ce business plan ?
Le business plan, en tant qu’outil de communication, est destiné à vos partenaires stratégiques que vous devrez convaincre de travailler avec vous (financeurs, réseau de distribution, …). Si vous n’avez pas besoin de partenaires, une version allégée du business plan est un excellent outil de travail pour vous. Il vous servira de fil rouge pour vous éviter de vous dispersez lors du lancement de votre entreprise en vous rappelant ce que vous devez mettre en œuvre et comment. 

BB2013 : Est-ce que Pôle Emploi ou l’Apec peuvent aider à faire un business plan ? Merci
Pôle-Emploi sous-traite l’accompagnement des créateurs à des structures tiers telles que les CCI mais ne peut pas vous aider directement. L’APEC propose, de mémoire, des ateliers. A vérifier sur leur site internet. 

Castor72 : Qui peut m’aider à construire un business plan ?

Astor : A qui (organismes, banquiers) puis-je montrer mon business plan pour établir les points à améliorer ? Merci.
Vous pouvez vous faire aider par votre Chambre de commerce et d’Industrie ou tout autre structure d’aide aux créateurs : http://www.cci.fr/web/entreprises/financement-subventions-aides . Exemples : chambres de métier, Boutiques de gestion, ADIE 

Alexis P. : La CCI peut-elle nous aider ?
Oui. Nous avons 240 points d’entrée sur tout le territoire. Les CCI sont à votre disposition pour : 
- Mettre au clair votre idée de création d’activité / d’entreprise 
- Vous Informer sur « comment créer une entreprise » 
- Vous aider à concevoir un projet cohérent 
- Vous accompagner pour passer d’un projet cohérent à business plan réaliste 
- Optimiser votre recherche de financement 
- Vous aider à devenir chef d’entreprise Les contacts dans www.cci.fr/web/creation-d-entreprise/en-region . 

Nanmum : Tous ces conseils sont valables pour une création d’entreprise mais le sont ils aussi pour une reprise d’entreprise ?
Dans le cas d’une reprise d’entreprise, le business plan est composé des mêmes parties mais vous devez partir de l’entreprise que vous allez racheter. Il y a d’abord votre projet : reprendre, pour faire quoi ? Puis l’explication de comment vous allez réussir à mener votre projet grâce à l’entreprise que vous envisagez de racheter. 

djaydad : Vous organisez des rencontres ou des tchats avec des personnes ayant créé leurs entreprises pour leur poser des questions, s’inspirer de leur expérience… ?
Dans toutes les structures d’accompagnement des créateurs, vous trouverez des clubs de créateurs et de nouveaux dirigeants. Ces clubs sont une réelle opportunité de sortir « la tête du guidon », de vous poser de bonnes questions et de vous faire aider par d’autres dirigeants 

Jerem : Est-il vrai que dans un BP il ne faut pas prévoir de salaire pour le créateur la première année, voire la deuxième ?
NON. Votre projet doit être conçu pour vous apporter la rémunération dont vous avez besoin. Évidemment, vous ne pourrez probablement pas vous rémunérer dès le 1er jour mais, si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez bénéficier du maintien de vos allocations chômage. 

Lily : Vous souvenez vous d’un Business Plan original qui vous a marqué et convaincu très vite ? Merci.
Celui de rueducommerce.com il y a plus de 10 ans, celui de Caudalie… Les CCI accompagnent 80 000 porteurs de projet chaque année, nous aidons les créateurs à maturer leur projet, il est rare que des business plan soient « extraordinaires » du 1er coup ! 

Pepito : Comment savoir si les projections financières sont réalistes ? 
Vous devez pouvoir justifier chacun des chiffres par un devis pour la partie « charges » et par l’étude de marché pour la partie chiffre d’affaires (nombre de clients potentiels X prix de vente). Si vous le pouvez, c’est réaliste. 

Nicolas : Comment savoir qui sont nos concurrents ?
Vos concurrents sont les entreprises qui proposent un produit / service qui répond aux mêmes besoins que celui que vous proposez. Attention, il y a deux types de concurrents : les concurrents directs (produits similaires qui répondent aux mêmes besoins) / concurrents indirects (produits / services différents mais qui répondent aux mêmes besoins). 

romain : Un business plan est-il destiné à évoluer pendant la vie du projet au point de changer du tout au tout dans la mesure où l’environnement du business est changeant par nature ?
Le projet peut évoluer et changer pendant tout le travail d’analyse. En revanche, une fois ce travail d’analyse réalisé, vous rédigez ce business plan qui n’a aucune raison d’évoluer. En revanche, pendant la vie de l’entreprise, il est possible que votre activité évolue (une opportunité, une innovation…) et donc que vous deviez refaire votre business plan si vous avez besoin de solliciter de nouveau des partenaires. Un business plan de création d’entreprise et un business plan de développement d’entreprise sont deux documents à travailler différemment. 

romain : Est-ce aussi un outil de pilotage du business ou juste un indicateur de direction ?
Le business plan est un outil de lancement de l’entreprise : il met l’entreprise dans les bons rails. Il vous sert d’outil d’alerte si les chiffres ne sont pas ceux que vous avez prévus. Cela peut venir d’une erreur de mise en œuvre de la communication par exemple, que vous pouvez repérer facilement en vous référant à ce que vous aviez prévu de faire dans votre business plan. Mais le business plan n’est pas un tableau de bord. Il vous permet de comparer vos résultats réels à vos prévisions 

Selma : Peut-on faire un business plan sans mettre de fonds propres ? Est-ce mal perçu ?

NiCo : Je ne peux me permettre que peu de sacrifices financiers pour commencer mon activité ; Est-ce trop risqué ou pas assez ambitieux ?
Le business plan n’est qu’un outil de communication qui présente un projet. A vous de construire un projet en cohérence avec vos possibilités financières. Si vous n’avez pas de fonds propres, vous pouvez solliciter un prêt d’honneur (en vous assurant que vous pourrez le rembourser) : voir le réseau Initiatives France. Si vous avez des difficultés financières, vous pouvez avoir recours au micro-crédit : voie l’ADIE 

Seb : Quels sont les défauts rédhibitoires d’un business plan ???
Que le lecteur n’ait pas compris au bout de la 1ère page ce que vous allez vendre, en réponse à quel besoin, à quelle cible, comment vous allez le vendre et comment vous allez gagner de l’argent (= le business model ou modèle d’affaires). Que le lecteur ne comprenne pas d’où viennent les chiffres que vous indiquez dans le prévisionnel financier. Des fautes d’orthographe. Un document mal rédigé. 

amandine : Comment faire une bonne et solide étude de marché ?
L’étude de marché sert à bien vendre. Faire une étude de marché, c’est tout connaître de vos futurs clients et de vos futurs concurrents. Une bonne étude de marché se fait un peu sur Internet et beaucoup sur le terrain. En effet, il vous faudra chercher les informations suivantes : 
- le contexte général du marché sur lequel va se situer votre activité (par exemple, le marché de la bijouterie en France) 
- Qui a besoin de votre produit / service ? —> votre cible 
- Comment votre cible achète-t-elle les produits / services qui lui permettent d’assouvir ses besoins ? 
- Combien de clients pouvez-vous toucher ? 
- Quels sont les critères d’achat de votre cible ? 
- Où se trouve votre cible ? 
- Combien votre cible est-elle prête à dépenser pour assouvir ses besoins ? 
- Qui sont vos concurrents directs et indirects ? Une fois que vous aurez ces informations, vous pourrez ajuster votre produit / service et choisir votre positionnement. Évidemment, toutes ces études se font en étant sur le terrain ! Pour savoir comment faire : www.creation.cci.fr ou prenez contact avec votre CCI. 

Richard : Comment identifier à l’avance qui seront nos fournisseurs ?
Avant d’identifier des fournisseurs, vous devez identifier vos besoins : de quoi avez-vous besoin pour fabriquer votre produit / service, pour le faire connaître, pour le vendre… etc. Face à chaque besoin, plusieurs solutions sont possibles (pour faire connaître votre service, vous pouvez créer des flyers, faire un site Internet…). A vous ensuite d’évaluer chacune des solutions pour retenir la meilleure en fonction de critères qui sont propres à votre projet. Une fois que vous avez les bonnes solutions, il vous sera facile de trouver les fournisseurs (annuaires d’entreprise, Internet, …). 

Tiburce77 : Je veux lancer ma boite d’informatique axée sur une innovation que j’estime être une innovation, est-ce que mon savoir-faire technologique peut faire l’objet d’une protection juridique ? Merci à vous

romain : Votre structure conseille-t-elle en matière de dépôt d’idée ?
Vous pouvez déposer le concept auprès de l’INPI (enveloppe Soleau) ou déposer un brevet. Dans les deux cas, nous vous recommandons de faire appel à un cabinet spécialisé en propriété intellectuelle. Les idées ne se protègent pas mais vous pouvez protégez le concept. L’INPI est la structure qui saura le mieux vous aider. 

Ruby Tuesday : Est ce qu’il y a moyen de vous rencontrer pour discuter avec vous d’un projet, avoir votre avis, avoir des conseils.. ?
Chaque CCI dispose d’un service d’aide aux créateurs. Il vous suffit de prendre contact avec la CCI la plus proche de chez vous. Contacts sur www.creation.cci.fr 

business-girl : Mon associée souhaite se désengager après 6 mois de galères, elle souhaite se positionner désormais en tant que concurrente, je ne sais plus quoi faire, ai-je un recours face à elle ?
S’il n’y a aucun pacte d’associé, elle peut faire ce qu’elle veut. Désolé. 

BMPC : Bonjour, je suis auto-entrepreneur en plomberie-chauffage, je voudrais savoir à quelle aide financière j’ai droit et comment me les procurer ? Je ne bénéficie que de l’accre. Merci
Si vous avez besoin d’un financement, vous pouvez (en fonction de la raison de ce besoin) obtenir un prêt d’honneur : cf. le réseau Initiative France. Vous pouvez également demander un PCE (prêt à la création d’entreprise) qui est proposé par OSEO mais accordé par votre banque. Tout dépend de la raison de votre besoin de financement. 

lune : Peut-on démarrer avec un autre apport que celui des prêts bancaires ? Et tenir la distance .Merci pour votre réponse.
Tout dépend de votre besoin. Il existe le crowfunding (la « foule » qui finance des projets), les prêts d’honneur (cf. le réseau Initiative France), le micro-crédit (cf. l’ADIE), la love money (cf. l’association Love Money) et vos proches qui peuvent investir dans votre entreprise. 

Milka : C’est possible de consulter quelque part des modèles de business plan ? Un peu comme des annales d’examens ou des « best practices »…Pas pour les plagier, juste pour voir un peu ce qui fonctionne, comment présenter les choses etc…
Il n’y a pas de « base de données de business plan » à ma connaissance. Si vous patientez quelques semaines, nous allons mettre 2 exemples de business plan en ligne sur www.creation.cci.fr

Merci, un mot de conclusion ?
Merci pour toutes vos questions. N’hésitez pas à consulter les sites www.jesuisentrepreneur.fr,www.apce ;com et www.creation.cci.fr . Surtout, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels et inscrivez-vous à des clubs de créateurs pour échanger et partager avec d’autres.

 

Pour nous signaler un abus, utiliser notre formulaire de contact.