Lancer son activité au sein d'une pépinière d'entreprises

Les pépinières sont des structures d’accueil, d’hébergement, d’accompagnement et d’appui aux porteurs de projets et créateurs d’entreprises.  

Quels services leurs proposent-elles ? Quels sont les tarifs ? Combien de temps peut-on y être hébergé ? Les entreprises hébergées présentent-elles une meilleure pérennité ? Des synergies s’organisent-elles entre elles ? Quelles sont les conditions pour y postuler ?

Voici les réponses apportées par Xavier BIDAUX, responsable Innovation et Création d’entreprises au Crédit Agricole Centre-Est, lors de notre tchat mercredi 16 septembre 2015.

Xavier Bidaux - Responsable Innovation et Création d'entreprises - Crédit Agricole Centre Est

 

Carloman : Un projet viable, un marché ouvert, mais pas encore de locaux fixes pour accueillir les 2 autres personnes qui travaillent avec moi – je peux faire appel à vous?

Si votre projet ne nécessite pas de locaux de type industriel ou de surfaces de vente (commerce) ou stockage, la pépinière est faite pour vous et pour accueillir vos deux premiers collaborateurs, c’est mieux que dans le salon de la maison ! Vous y trouverez outre un local, des commodités de type réseaux (téléphone, internet, etc.), des facilités administratives (standard, photocopie/scan, location de matériels), salle de réunions etc. Mais aussi un lieu d’échange, des RV thématiques (ma première embauche, comment gérer sa relation bancaire, choisir un statut juridique et fiscal, etc.).

 

Pascal Nouailles : Quelles sont les conditions pour faire partie d’une pépinière ?

Max : Quel est le processus de sélection pour rejoindre une pépinière?

Outre la nature de l’activité qui prédispose ou non à pourvoir intégrer une pépinière , la condition est de vouloir se lancer (!) à tout le moins avoir une véritable intention de le faire Ensuite, il faut candidater : montrer la proposition de valeur que vous apportez, sa viabilité économique, vos compétences – expériences, bref montrer que vous êtes l’homme de la situation. Si vous passez ce premier tour, alors, en général, vous devrez assurer une présentation devant un collège qui validera ou non votre intégration.

 

olivier v : Qu’est-ce qui vous distingue d’un incubateur?

Un incubateur a plus vocation à passer de l’idée au produit, bien souvent dans un cadre universitaire, grandes écoles, et surtout très dédié à une activité (par exemple incubateur d’une école agro-alimentaire). Les pépinières sont beaucoup plus ouvertes en termes d’activités. L’autre différence, c’est que les pépinières offre un service plus « professionnel » en termes de locaux, de salles de réunion, de commodités administratives, etc. Enfin, troisième avantage, des rencontres thématiques sont organisées plus souvent dans les pépinières : comment embaucher mon premier salarié, mon statut fiscal, etc.

 

Cecile C. : Ma question est simple : C’est possible de rester combien de temps dans une pépinière?

jean-philippe : L’accompagnement peut se faire une durée maximale de combien de mois svp merci?

L’idée c’est de pouvoir devenir une entreprise autonome en trois à quatre ans. Cela implique un premier bail avec la pépinière de deux ans, éventuellement renouvelable un an ou deux selon les pépinières.

 

Bozo : C’est toujours payant de faire partie d’une pépinière ?

Cécile : Vos services sont ils payants ?

Sacha : Combien ça coute de faire appel à ces services merci

Une fois que vous êtes retenu pour intégrer la pépinière de votre choix, vous avez à vous acquitter en général, d’un loyer qui peut être partiellement pris en charge par des aides ou subventions. Le loyer est en général très compétitif, car il comprend souvent des « commodités » allant des accès réseaux à la cantine, en passant par un standard, des prestations d’entretien, des salles de réunions etc. Tout cela étant variable d’une pépinière à l’autre. Compter entre 250 à 400 € le m² par an, soit pour une surface moyenne d’environ 10 m² de 3 à 5 000 € par an.

 

Marc : Bonjour, comment on trouve une pépinière ?

Internet, CCI, Conseils, etc. L’important, une fois recensées, c’est de se déplacer pour rencontrer le responsable et surtout les occupants. Outre la découverte des conditions d’entrée, c’est aussi l’occasion de vous faire une idée de ce que cela peut vous apporter (réseau relationnel notamment), quitte, si elle est spécialisée dans votre domaine, à devoir faire des kilomètres en plus., . Vous pouvez aussi consulter le site AFNOR de certifications des pépinières d’entreprises.

 

Vincou : Que doit contenir le dossier de candidature ?

yoni : Que doit contenir obligatoirement mon dossier de candidature ?? Merci pour le direct 😉

Le contenu formel est propre à chaque pépinière. Cela tourne toujours autour des mêmes sujets, exactement comme un teaser : le constat de marché que vous faites), votre proposition de valeur, votre modèle économique (viabilité, rentabilité), et évidemment vos compétences, votre expérience… Bref, vous êtes l’homme de la situation pour relever le défi ! Si c’est le cas, vous passerez devant une commission. La pépinière peut même vous aider à préparer cette présentation, ce qui améliore vos chances de succès.

 

tchat jesuisentrepreneur 16 septembre 2015

 

Martin : J’ai une question, peut-être un peu bête, il y a une limite d’âge pour être dans une pépinière ou passé 40 ans c’est plus possible ? Merci.

Il n’y a certainement pas de limite d’âge pour créer ! A 40 ans vous n’êtes pas de la génération Z mais vous avez acquis une vraie expérience. Dans la pratique, je vois beaucoup d’entrepreneurs qui ont plus de 40 ans. Donc allez-y !

 

F-X : Bonjour et merci pour ce chat, j’ai créé mon entreprise il y a 9 ans, puis-je encore entrer en pépinière ? Merci de votre réponse !!

C’est plutôt pour les entreprises créées depuis deux ou trois maximum… Mais si votre entreprise a été en sommeil pendant 9 ans et que le décollage économique c’est maintenant, il faut l’expliquer à votre pépinière…

 

Astrid et Blandine : Nous avons le projet de monter notre boutique de prêt-à-porter via le Crédit Agricole, mais nous aimerions en savoir plus sur cette pépinière d’entreprises dont vous parlez : Passer par votre réseau est-il un gage de réussite pour la bonne pérennité de notre « boite »? Vous avez des taux de réussite?

baker : J’ai un projet de foodtruck que j’aimerais monter avec votre banque, j’aimerai connaitre les conditions pour postuler sachant que c’est mon premier projet de création ?

Une pépinière n’est en général pas adaptée à un projet de type commerce de proximité parce que ne sont mis à disposition que des bureaux administratifs et pas des surfaces de vente et encore moins des locaux de stockage. Par contre, là encore, vous pouvez vous diriger vers des réseaux d’accompagnement (Plutôt France Initiative dans votre cas) qui vous aideront à structurer votre projet en amont, voire vous accompagneront ensuite post-création. Cet accompagnement est vraiment un plus : 70 à 75% de taux de survie à 3 ans, versus 50-55% quand on n’est pas accompagnés !

 

Steph : Je recherche une petite surface de bureau, je peux passer par vous ou pas ?

Oui, c’est tout à fait adapté ! Les surfaces proposées sont en général de 10 à 15 m2 dans les pépinières, mais vous trouverez aussi des salles de réunion, des outils d’impression, un standard….

 

Chaudry : Peut-on y rencontrer des chefs d’entreprise en exercice ?

Pas directement, puisque c’est réservé à des porteurs de projet en phase de validation. Par contre, il n’est pas rare que soit organisées des rencontres thématiques permettant de côtoyer des chefs d’entreprise en exercice. C’est d’autant plus vrai dans les pépinières spécialisées dans un domaine d’activité.

 

Axel : Est-ce que vous organisez des rencontres entre créateurs d’entreprises ?

Oui, c’est justement tout l’intérêt d’une pépinière ! Et cela de deux façons. Des rencontres quotidiennes autour du café le matin par exemple pour évoquer des problématiques précises du moment. Ainsi, un créateur qui a des compétences informatiques peut aider un collègue à créer son site internet. Ce sont des échanges de bons procédés entre deux créateurs. La deuxième façon, ce sont des échanges organisés autour d’une thématique organisés par la pépinière elle-même. Par exemple sur des sujets comme « Quel statut juridique? », « Quel statut fiscal ? », « C’est quoi un tableau de bord performant ? »…

 

Géraldine : Est-ce que soutenez aussi les projets de reprise d’entreprises? D’avance merci. G

Par définition une pépinière s’adresse plutôt à des créateurs, qui veulent tester et valider un concept, une idée ; pour la reprise d’entreprise, le lieux de la pépinière est tout trouvé ; c’est l’entreprise reprise elle-même ! Par contre dans la même idée de ne pas rester seul(e), vous avez des structures d’accompagnement et/ou d’échange qui existent (Club des Repreneurs Créateurs, Réseau Entreprendre, Initiatives, EGEE, ICRE BTP, etc.).

 

mlle prevost : Le « contrat » qui nous lie est-il plus souple qu’un bail commercial (parfois contraignant sur l’agrandissement des locaux notamment) ?

Par définition oui, parce que c’est un bail précaire (vous pouvez donc quitter la pépinière quand vous voulez) mais c’est aussi un inconvénient car vous n’êtes pas protégé par la durée longue du bail commercial de 9 ans. Pour la question de l’agrandissement, peut-être que votre pépinière pourra vous louerr un deuxième bureau, mais si vous grandissez vite et que ça marche, vous devrez partir pour laisser leur chance à d’autres qui attendent.

 

13 : Bonjour, à quand un village by CA à Lyon ? Merci de votre réponse. Cordialement.

C’est en réflexion. En attendant Venez découvrir le village parisien, rue de la Boétie, effet « wahou ! » garanti…

 

Béatrice de Lille : Pour être dans une pépinière, il faut forcément que son activité soit innovante ?

Pas nécessairement, c’est plutôt la nature de votre activité qui conditionnera l’accès à une pépinière. Vous pouvez en être effectivement au stade de la validation d’une innovation, ou déjà en phase d’élaboration du « business plan », voire avoir réalisé vos premières ventes. Par contre, attention à la nature de l’activité : commerce de détail, restauration, industrie ne sont pas adaptés au concept de pépinière qui ne vous met à disposition « que » des bureaux (10 à 15 m² en général) plus salles de réunions et autres commodités administratives.

 

Nic : Je n’ai que peu de rudiments en matière de management d’équipes, est-ce que ca peut s’apprendre par le biais de pépinières svp ?

C’est justement tout l’intérêt d’une pépinière, vous y trouverez sans doute un créateur qui a cette compétence et vous pourrez lui apporter votre expérience dans un autre domaine. L’objectif d’une pépinière, c’est de générer ces apports mutuellement profitables.

 

Bérangère H. : Une SARL peut elle faire partie d’une pépinière ?

Oui bien sûr, mais il n’est pas nécessaire d’avoir forcément déjà franchi le pas de la création de la structure juridique. Vous pouvez très bien n’en être qu’au stade de vouloir valider sur le terrain la pertinence de votre concept/idée ou produit et avoir pour cela besoin d’un environnement professionnel (bureau, adresse pro) pour recevoir vos interlocuteurs plutôt que de le faire à la maison !

 

Fanny : Projet de monter une salle de danses orientales et hindous, est-ce que je pourrai imaginer commencer mon activité dans une salle louée à une pépinière? Désolé pour cette question pt etre idiote

Il n’y a pas de questions idiotes Fanny. Tout dépendra de votre pépinière, si elle est en mesure à vous fournir une surface adaptée à votre activité : j’imagine 30 à 40m2 minimum plus les horaires d’ouverture sans oublier le risque de gêne  que cela pourrait provoquer, ou pas…

 

Peyo : On veut mon ami et moi se lancer dans la création d’une plateforme de crowdfunding solidaire, on voudrait faire évaluer gratuitement le potentiel de ce projet par des professionnels du milieu, peut-on faire appel à vous, merci ??

Pouvez-vous préciser ? Vous voulez faire appel à une pépinière d’une façon générale ou faire appel au Crédit Agricole pour savoir si votre idée est bonne ?

 

Véronique : Y a-t-il des activités plus adaptées au monde des pépinières?

Oui, sont plutôt concernées les activités de service, de conseil… Sont quasiment exclues les activités qui prévoient de la vente au détail physique (un commerce) nécessitant un pas de porte. Tout ce qui est la restauration et toutes les activités de production ou qui nécessitent des espaces de stockage. Sauf à intégrer des pépinières spécialisées dans un domaine, comme par exemple dans la plasturgie. Dans certains cas, il faut s’orienter vers des fab labs.

 

Loïc : Bonjour, Est-il possible de souscrire à une responsabilité civile professionnelle au Crédit Agricole? Merci pour votre réponse.

Oui, tout à fait, ça fait même partie de nos packages avec d’autres offres simples et concrètes ; smart TPE, e-commerce pour une offre complète de paiement sécurisé en ligne, etc. N’hésitez pas à venir nous voir !

 

morisot : Un interdit bancaire BDF peut-il faire appel à vous ?

Un interdit bancaire n’empêche pas d’intégrer une pépinière. D’une façon générale, si vous avez échoué sur une première tentative, vous aurez sans doute tellement appris que votre deuxième tentative aura beaucoup plus de chance de succès !

 

fabien : Bonjour, Je suis en entreprise individuelle, jusqu’à présent je me débrouillais avec un 2e compte cheque. je souhaiterais savoir quels sont les avantages d’un compte pro ?

Sur le fond, les comptes pro offrent l’accès à des services bancaires adaptés, par exemple le e-paiement ou la monétique ; ils incluent aussi, selon les cas, la possibilité de bénéficier de découvert et enfin et surtout, ils vous permettent d’être identifié comme un Pro, donc d’avoir accès à un Conseiller Pro spécialement formé à répondre à vos besoins et à l’analyse de votre situation.

 

jérome : Au final, quel est l’intérêt d’une pépinière ?

Le principal, nous semble-t-il, c’est de commencer à se mettre en situation ! Difficile sans doute de se sentir chef d’entreprise quand on travaille à domicile. Le deuxième point est sans conteste de ne plus être seul ! Et donc de pouvoir s’enrichir des questions et des expériences des autres. Enfin, et de façon plus pratique, de pouvoir disposer d’un espace pour recevoir ses clients, accueillir son premier collaborateur, disposer d’une salle de réunion, etc. Bref d’avoir sa première et vraie adresse professionnelle et cela à un coût minime.

 

ghislain : Bonjour, les loyers des salles de réunions sont-ils élevés par exemple ??

Tout dépend des prestations proposées par la pépinière, mais pour le bureau comptez entre 250 et 400 euros par mètre carré par mois pour une surface de 10 à 15 m2, soit 3 000 à 5 000 euros pour un bureau de 10m2. Ce prixpeut comprendre en général l’accès à des commodités de type salle de réunion, standard, réseau internet, etc. Mais surtout vous pourrez trouver que 10 m2 de locaux ce qui n’est pas possible sur le marché, dans le secteur privé. Sans oublier les autres avantages que l’on a évoqué en répondant aux questions précédentes.

 

Peyo : Je voulais d’abord voir le banquier et voir ensuite avec une pépinière. Ma question s’adresse aux deux… 😉

Le banquier vous aidera à fiabiliser la viabilité économique de votre projet… au risque de vous faire remettre l’ouvrage sur le métier ! Et si il décide de vous accompagner, alors effectivement, ce devrait être assez facile de trouver un hébergement en pépinière si vous avez une offre à proximité.

 

Zorglub : Mon contrat en pépinière arrive à terme, dois-je déménager mon entreprise ?

Allez voir votre pépinière pour bénéficier d’une prolongation, ce sera sûrement un ou deux ans maxi. Le but, c’est de laisser la place aux nouveaux entrants… Cela peut vouloir dire un changement de siège social… Et donc une modification de statut.

 

Merci. Un mot de conclusion?

Merci à toutes et tous pour vos nombreuses questions et leur qualité. J’ai apprécié le côté convivial. J’espère que ces échanges auront répondu utilement à vos attentes. Merci pour vos messages de sympathie. A bientôt !