4.
Choisir mon statut juridique

30 min

pour tout savoir
sur cette étape

Tout savoir sur l’apporteur d’affaires

Tout savoir sur l’apporteur d’affaires

De la simple mise en relation entre professionnels au métier d’intermédiaire commercial, l’apport d’affaires est une activité rémunérée, flexible et peu risquée. Le tout est de bien en dessiner le cadre économique et juridique.

Qu’est-ce qu’un apporteur d’affaires ?

L’apporteur d’affaires joue le rôle d’intermédiaire entre plusieurs personnes souhaitant établir des relations commerciales. Il assure la mise en relation pour le compte d’un professionnel, et reçoit une rémunération en contrepartie des accords signés, des ventes conclues.

Le statut juridique de l’apporteur d’affaires

L’activité d’apporteur d’affaires ne correspond pas à un statut juridique en tant que tel. Il se distingue de la profession d’agent commercial, beaucoup plus encadrée juridiquement. Mandaté, l’agent commercial a une responsabilité vis-à-vis de son client dans l’aboutissement de la relation commerciale. 

Au contraire, l’apporteur d’affaires n’a aucune obligation d’aboutissement, ni aucune responsabilité vis-à-vis de l’accord conclu entre les deux partenaires commerciaux. Il n’a aucun lien de subordination vis-à-vis de ses partenaires commerciaux. 

Non salarié, il peut choisir les statuts juridiques de la micro-entreprise ou de la société. 

Le contrat d’apport d’affaires

Sans cadre spécifique pour la profession, l’activité doit être encadrée par un contrat passé entre l’apporteur d’affaires et le professionnel qui y recourt. Il doit être constitué sur-mesure, pour préserver les parties, et faire respecter les droits et les obligations de chacun.

D’une manière générale, il doit obligatoirement comprendre :

  • L’identité des signataires
  • L’objet du contrat, soit la mise en relation
  • Les fonctions et pouvoirs de l’apporteur : négociation, transmission d’informations confidentielles… 
  • Les produits et services à mettre en avant
  • Le montant et/ ou le mode de calcul de la rémunération
  • La durée de contrat
  • Les conditions de rupture de contrat
  • La juridiction compétente en cas de litiges

Qui peut être apporteur d’affaires ?

Particulier ou professionnel, profil commercial ou non, salarié ou indépendant… presque tout le monde peut être apporteur d’affaires. Si vous êtes salarié, vous ne devez pas faire de concurrence à l’entreprise qui vous emploie. Fonctionnaire, vous devez avoir une autorisation expresse de votre hiérarchie. Seules les professions juridiques comme les notaires, avocats, huissiers ne peuvent être apporteurs d’affaires.

La rémunération d’un apporteur d’affaires

En confiant sa prospection à un apporteur d’affaires, l’entrepreneur prévoit une rémunération par commission qui peut-être soit : 

  • Au pourcentage : c’est la rémunération la plus courante de l’apport d’affaires. Elle est en général indexée sur le montant de l’affaire conclue.
  • Au forfait, soit une somme fixe pour chaque vente ou pour chaque contact aboutissant à une vente
  • Par palier : le pourcentage de rémunération augmente par palier, en fonction du montant de la vente, avec par exemple 5 % du chiffre pour une vente de moins de 1000 €, 10 % pour une vente de moins de 2000 €… 

Les avantages de l’apport d’affaires

L’intérêt de recourir à l’apport d’affaires

En création d’entreprise, en phase de développement d’un nouveau produit ou en cas de baisse de clientèle, il peut être judicieux de donner un coup de pouce à sa prospection commerciale en faisant appel à un apporteur d’affaires.

Il peut agrandir votre réseau, vous faire connaître sur un nouveau marché. En fonction de ses compétences, vous pourrez aussi bénéficier de ses connaissances et techniques commerciales. 

C’est aussi un moyen d’externaliser votre prospection : le recours à un apporteur d’affaire non salarié n’implique aucune charge sociale ou fiscale pour l’entreprise. 

Enfin, l’apport d’affaire présente peu de risques pour l’entreprise : avec une relation commerciale flexible, la rémunération n’est assurée que si une vente est conclue. 

Les avantages du métier d’apporteur d’affaires</h3>

Flexibilité, liberté, indépendance… l’activité d’apporteur d’affaires à l’avantage d’être à son compte : vous êtes le seul maître à bord.

Les risques sont limités, et l’activité ne demande aucun investissement financier. En revanche, cela implique un certain investissement personnel, ainsi qu’un profil commercial, avec un bon relationnel. Il vous faudra avant tout faire marcher votre réseau.

FAQ JURIDIQUE

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.