Ma trésorerie

Estimer mon besoin

 

Afin de s’assurer d’une trésorerie est suffisante à couvrir vos besoins, vous devez être capable d’anticiper ceux-ci le plus précisément possible. Vous trouverez ci-dessous les informations nécessaires pour vous aider à calculer votre besoin de trésorerie au plus juste.

 
La trésorerie correspond à la différence entre fonds de roulement et besoin en fonds de roulement. 

TRÉSORERIE = FONDS DE ROULEMENT – BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT 

Le fonds de roulement

Le fonds de roulement correspond à la différence entre vos fonds stables (capitaux propres + dettes à long terme) et vos actifs immobilisés (les biens non destinés à la vente mais nécessaires à l’activité : bâtiments, équipements, brevets…).  

FONDS DE ROULEMENT = (CAPITAUX PROPRES + DETTES A LONG TERME) – ACTIFS IMMOBILISES  

Le fonds de roulement est donc positif si les fonds stables de l’entreprise suffisent à financer les immobilisations. L’excédent peut alors être affecté aux besoins générés par le cycle d’exploitation (activité) de l’entreprise. 

Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Pour estimer votre besoin en fonds de roulement vous devez connaitre : 
 - le montant de vos stocks en valeur, 
 - le délai de paiement accordé à vos clients (il s’agit de la créance client), 
 - le délai de paiement accordé par vos fournisseurs (il s’agit du crédit fournisseur).  

BFR = STOCKS + CREANCES CLIENTS – CREDITS FOURNISSEURS  

Selon votre activité, votre besoin en fonds de roulement sera : 
- positif : votre activité nécessite des besoins en trésorerie, 
- négatif : votre activité dégage alors des excédents de trésorerie. 

SITUATION

INCIDENCE SUR LE BFR

EXEMPLES D’ACTVITES

Les crédits fournisseurs 
sont supérieurs 
aux besoins pour financer les stocks et les créances clients 

LE BFR EST NEGATIF

Activités commerciales nécessitant peu de stock (boucherie, boulangerie…)

Les besoins pour financer les stocks et les créances 
sont supérieurs 
aux crédits fournisseurs 

LE BFR EST POSITIF

Activités nécessitant des stocks importants >br>(commerce de détail d’habillement, de chaussure, de maroquinerie, d’équipements automobiles…)

Activités induisant des créances clients importantes (artisanat du bâtiment, activités de prestations de services…)

Activités nécessitant des stocks et des créances clients importants
(artisanat de production)

 
Il est d’usage d’exprimer le BFR en jours de chiffres d’affaires afin de pouvoir estimer ses besoins sur la base d’une norme sectorielle variable selon votre type d’activité. 

Ces normes vous seront précieuses pour établir votre prévisionnel et mesurer vos performances dans votre gestion du cycle d’exploitation.  

Consultez nos fiches métiers pour connaître la norme de votre activité. 

 Exemple de détermination du BFR : 

Votre entreprise réalise un chiffre d’affaires de 200 000 euros et les paramètres suivants sont connus : 
- valeur des stocks : 20 000 €, 
- conditions de paiement accordées aux clients : 30 jours de chiffre d’affaires, 
- conditions de paiement accordées par les fournisseurs : 45 jours d’achats. 

Les crédits fournisseurs sont souvent exprimés en jours d’achats. Pour les exprimer en jours de chiffre d’affaires, il est nécessaire de connaître votre marge brute (la marge brute est la différence entre le montant des ventes et le coût d’achat des biens nécessaires pour vendre et produire) et le montant des achats. 

Dans l’exemple, la marge brute de l’entreprise s’élève à 60% du chiffre d’affaires. 

Les achats représentent donc 40% du chiffre d’affaires (chiffre d’affaires – marge brute). 

Montant des stocks = 20 000 € 

Montant des créances clients = (200 000 / 365 jours) X 30 jours de chiffre d’affaires = 16 438 € 

Montant du crédit fournisseurs = 45 jours d’achats soit en jours de chiffre d’affaires : 45 jours X 40% (montant des achats par rapport au chiffre d’affaires) = 18 jours de chiffre d’affaires soit : (200 000 / 365 jours) X 18 jours de chiffre d’affaires = 9 863 € 

BFR = 20 000 € + 16 438 € - 9 863 € = 26 575 € 

Il est intéressant de ramener ce montant en jours de chiffre d’affaires afin d’estimer rapidement les besoins en fonds de roulement en cas d’évolution du chiffre d’affaires. 

Dans l’exemple ci-dessus, le BFR exprimé en jours sera de : 26 575 € / (200 000 / 365 jours) soit 48 jours de chiffre d’affaires

Ainsi, si votre chiffre d’affaires passe de 200 000 € à 250 000 €, alors votre BFR passera de 26 575 € à : (250 000 / 365 jours) X 48 jours = 32 876 €, soit un besoin supplémentaire de 6 301 €

Situation de votre trésorerie 

Si votre trésorerie est positive (fonds de roulement > besoin en fonds de roulement), les ressources financières de votre entreprise vous permettent de couvrir les besoins liés au cycle d’exploitation. Vous pouvez alors placer vos excédents de trésorerie. 

Si votre trésorerie est négative (fonds de roulement < besoin en fonds de roulement), vous disposez de deux leviers pour y remédier : 
- augmenter votre fonds de roulement, 
- réduire votre besoin de fonds de roulement (BFR). 

L’augmentation de votre fonds de roulement peut se faire par un apport en fonds propres. 

Pour limiter votre besoin de fonds de roulement (BFR) vous pouvez : 
- améliorer la gestion de vos stocks pour en réduire le délai de rotation, 
- en optimiser le suivi de vos encaissements (gestion de la facturation, relance des clients …) pour réduire le montant des créances clients (factures clients en attente de règlement) 
- négocier des délais plus longs auprès de vos fournisseurs (ces délais sont encadrés par la loi et n’excèdent généralement pas 60 jours à compter de la date d’émission de la facture ou 45 jours fin de mois. 

 

À LIRE : Mini-guide pro "Le besoin de trésorerie" édité par la Fédération Bancaire Française.