7
Lancer mon entreprise

45 min

pour tout savoir
sur cette étape

Quand et comment ouvrir un compte professionnel ?

L’ouverture d’un compte professionnel n’est obligatoire que pour les sociétés. Cependant, si les entreprises individuelles n’ont aucune contrainte législative, il est préférable d’en ouvrir un.

Le compte professionnel : un outil pratique 

Le compte professionnel comporte des avantages comptables et fiscaux. Il vous permet de différencier vos opérations privées et professionnelles et, ainsi, de simplifier la gestion de votre trésorerie. Cela vous permettra aussi de faciliter les éventuelles opérations de contrôle fiscal. Enfin, ouvrir un compte professionnel vous donne accès à des services spécifiques adaptés à vos besoins.

Dès que votre entreprise est immatriculée, vous pouvez entamer les démarches d’ouverture d’un compte professionnel. Cela vous permettra d’avoir un RIB, et ainsi de faciliter certaines de vos démarches administratives.

Les pièces justificatives demandées

Voici les documents qui vous seront le plus souvent demandés pour ouvrir un compte professionnel :

  • Pièce d’identité avec photographie et signature ; 
  • Si vous êtes artisan, exerçant en entrepreneur individuel, et si vous employez moins de 10 salariés : immatriculation au répertoire des métiers (délivrée par la chambre des métiers) ; 
  •  Si vous êtes commerçant (ou artisan employant plus de 10 salariés) exerçant en tant qu’entrepreneur individuel : immatriculation au registre du commerce et des sociétés (extrait Kbis délivré par la chambre de commerce) ; 
  • Si vous exercez votre activité sous forme de société :
    – statuts de la société (précisant la personne habilitée à faire fonctionner le compte bancaire, sinon une annexe aux statuts sera nécessaire) ;
    – extrait du journal d’annonces légales ou reçu du dépôt de parution dans un journal d’annonces légales ; 
    – immatriculation au registre du commerce et des sociétés (extrait Kbis délivré par la chambre de commerce) ; 
  • Si vous exercez en professionnel libéral : numéro SIREN et code APE attribués après votre demande d’immatriculation auprès de l’Urssaf ; 
  • Si vous exercez dans un local professionnel : justificatif d’utilisation du local commercial (ex. : bail commercial ou acte de cession de droit au bail).

Des services pour répondre aux besoins des professionnels et aux attentes de leur clientèle

Lorsque vous ouvrez un compte professionnel, vous bénéficiez de conseils et d’un suivi de vos comptes par votre conseiller. Les services offerts et les politiques tarifaires des banques pour les clients professionnels diffèrent. Par exemple, le prix de l’utilisation de la carte bancaire et des chèques peut considérablement varier. Sachez que votre banque a l’obligation de vous fournir un relevé de compte par mois, mais qu’un envoi plus régulier peut constituer un service payant. Afin de vous renseigner, vous pouvez demander la plaquette tarifaire professionnelle de votre banque, qui est également souvent disponible sur Internet.

Les banques vous proposent souvent des services adaptés : n’hésitez pas à contacter votre conseiller pour diagnostiquer vos besoins. Il n’y a donc pas véritablement de services définis, mais voici les services qui vous seront le plus couramment proposés si vous ouvrez un compte professionnel :

– gestion de vos comptes par Internet ; 

– moyens de paiement (carte bancaire, chéquier, effet de commerce) ; 

– assurance de vos moyens de paiement ; 

– outil de gestion de votre trésorerie (excédentaire ou déficitaire) ; 

– autorisation de découvert (souvent accordée par les banques pour un maximum de 15 jours du chiffre d’affaires).

Ouvrir un compte professionnel vous donnera également accès à des solutions d’encaissement qui vous permettront de mieux répondre aux attentes de vos clients :

– paiement sur le point de vente ;

– encaissement en mobilité (pour les taxis et commerces ambulants, par exemple) ;

– solutions spécifiques telles que le paiement express sans contact, le paiement en ligne sécurisé, l’acceptation de certaines cartes bancaires internationales, le paiement en trois ou quatre fois sans frais, etc. 

Ces offres sont soumises à conditions, renseignez-vous auprès de votre conseiller. 

Pour en savoir plus, découvrez : 

Les conseils de la Fédération Bancaire Française 

Les solutions du Crédit Agricole 

 

Le conseil de Jérôme

Conseiller Professionnels au Crédit Agricole

conseiller

Votre banquier est l’un des acteurs-clés de votre projet. Associez-le le plus en amont possible pour anticiper le financement de votre installation, l’ouverture de votre compte professionnel ainsi que vos assurances et votre équipement en solutions monétiques, comme un terminal de paiement.