7.
Lancer mon entreprise

45 min

pour tout savoir
sur cette étape

Comment créer son entreprise ? Les grandes étapes

Comment créer son entreprise ? Les grandes étapes 

1 – Réfléchir à la création de mon entreprise

Prêt à vous lancer ? Réfléchissez avant tout à vos motivations et dessinez avec clarté les contours de votre projet. Commencez par vous poser les bonnes questions : 

  • Qu’est-ce qui vous motive dans l’entreprenariat ? Votre situation personnelle est-elle compatible avec la vie d’entrepreneur ? 
  • Dans quel secteur votre projet s’inscrit-il ? Avez-vous une expérience dans ce secteur ? 
  • Quelle forme pourrait prendre votre entreprise ? Allez-vous créer à neuf, ou reprendre une entreprise existante ? Et pourquoi pas une franchise ?

2- Faire mon étude de marché

Concurrence, clientèle, tendances… au plus près de votre futur marché, L’étude de marché vous permet d’évaluer vos chances et les meilleures conditions pour la réussite de votre projet. 

Avec chiffres et analyses complètes à l’appui, elle aborde les axes suivants : 

  • La définition du marché : quel marché ? quelle zone géographique ? existe-t-il des réglementations spécifiques ? Identifiez aussi vos concurrents directs ou indirects, mais aussi vos fournisseurs, vos prescripteurs et partenaires… Présentez le contexte de votre projet, maîtrisez le secteur.
  • La demande : analysez avec précision la demande et son évolution. Est-elle satisfaite ? qu’est-ce qui pourrait lui manquer ? Quelles sont ses motivations ? Votre cible doit aussi se dessiner ici beaucoup plus précisément : âge, zone géographique, habitude de consommation, profil-type… 
  • L’offre : définissez vos produits et analysez l’offre générale présente sur le marché. Qui sont vos concurrents, pour quels produits, quelles sont leurs parts de marché, leur avantage par rapport à votre offre, leur santé économique… 

Essentielle pour mesurer la faisabilité de votre projet elle est aussi un premier pas vers votre stratégie marketing : quels produits mieux vaut-il privilégier et pour qui ? 

3- Définir mon activité

Vous pouvez désormais entrer dans les détails, en étudiant tous les paramètres de votre future activité. Conception et développement des produits et service, fournisseurs potentiels, circuits d’approvisionnement et de distribution, tarifs applicables… votre stratégie commerciale se précise. Identifiez alors vos charges et commencez les prévisions financières qui serviront pour votre business plan. 

4- Choisir mon statut juridique

C’est un point crucial, dont les nombreux aspects doivent être abordés avec le conseil d’un professionnel : le statut de votre entreprise peut avoir un impact sur votre activité comme sur votre situation personnelle et familiale.

Les critères de choix sont les suivants :

  • Entreprendre seul ou à plusieurs : voulez-vous vous associer ? quel en sera l’impact économique pour l’entreprise, professionnel, ou même personnel ?
  • La protection du patrimoine des associés : dans quelques formes juridiques, les biens personnels peuvent être engagés en cas de perte pour rembourser les créanciers. Votre patrimoine personnel nécessite-t-il des dispositions particulières ? 
  • La dimension du projet : certains statuts se prêtent d’avantages aux investissements important – entrées au capital, rachats et cession, répartition des dividendes…
  • Le régime fiscal de la société : Impôt sur le revenu – IR – ou impôt sur les sociétés – IS – sont les deux régimes possibles, et pour vous comme pour votre structure, une imposition pourrait être plus avantageuse que l’autre.
  • Le statut du dirigeant : associé, non associé, majoritaire ou non… le régime social du dirigeant assimilé salarié est totalement différent de celui du Travailleur non salarié. 

5- Rédiger mon business plan

Du pilotage de l’activité à la communication, le business plan concentre toutes les informations essentielles à votre projet d’entreprise. Son objectif principal est de convaincre tous vos partenaires – financeurs, associés, franchiseurs… – de la viabilité de votre projet, donc de l’intérêt de l’accompagner.

Clair, synthétique, complet, lisible et illustré… s’éloignez sa rédaction et sachez le présenter. Il prouve que vous maîtrisez parfaitement votre sujet. 

Par la suite, il sert de ligne conductrice pour vérifier le bon déroulement de votre projet. 

Son contenu aborde :

  • Le contexte et les points clé du projet
  • Votre étude de marché 
  • La stratégie à court et moyen terme, l’évolution prévisionnelle et les moyens pour l’obtenir – matériel, ressources, communication… 
  • Le modèle économique : charges, dépenses, salaires, rémunérations des dirigeants, chiffre d’affaire, politique tarifaire, canaux de distribution… il s’agit là de prouver que votre projet est viable et réaliste
  • La structure de l’entreprise : forme juridique, structure du capital, associés et organigramme… 

6- Trouver des aides et des financements

Révélés par votre plan de financement, vous connaissez désormais vos besoins. Subventions, prêts, aides fiscales et sociales… de nombreux dispositifs d’aides peuvent vous permettre de financer votre projet :

  • Les aides sociales : l’ARCE, le dispositif NACRE, l’ACCRE, les dispenses de cotisations sociales… 
  • Les aides fiscales : la réduction d’IR pour la souscription au capital d’une société, la déduction des intérêts de crédits pour un investissement d’entreprise
  • Les aides financières publiques et privées, comme les investisseurs de la French Tech, le réseau Entreprendre, BPI, dispositifs régionaux
  • Les statuts de Jeune entreprise innovante – JEI – ou Jeune entreprise universitaire – JEU

Etudiez les différentes possibilité – privés et publiques – en fonction du profil de votre projet comme de son implantation géographique. 

7- Lancer mon entreprise

Avec le lancement de votre entreprise commencent toutes les démarches administratives indispensables. Ne vous laissez pas déborder, voilà les principales étapes à anticiper : 

  • Quelle que soit sa forme, l’immatriculation de votre entreprise auprès du Centre de formalité des entreprises – CFE – compétent marque le début de son existence.
  • L’ouverture d’un compte bancaire dédié
  • Signature des baux professionnels et commerciaux, souscriptions aux assurances professionnelles spécifiques… 
  • Mise en œuvre et lancement des outils de communication – site Internet, flyers, cartes de visite…