Le marché du travail temporaire Dernière mise à jour le 12/11/2015

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

 

 Après plusieurs années de croissance de leurs chiffres d’affaires, les agences spécialisées dans le travail temporaire évoluent aujourd’hui dans un contexte difficile. La mauvaise conjoncture économique pèse fortement sur l’activité industrielle et celle du BTP.

Les indépendants sont de plus en plus vulnérables face aux pressions concurrentielles des leaders du secteur (les trois leaders du secteur captent plus des 2/3 de parts de marché).

La conjoncture économique nuit également au secteur du conseil en recrutement, confronté à une diminution du nombre de recrutements de cadres et du recours à l’externalisation des recrutements de la part des entreprises.

 

Tendances

La concentration dans le secteur du travail temporaire se poursuivra. Dans ce contexte, les petites entreprises du secteur, qui ne pourront rivaliser avec la politique des leaders, disparaîtront peu à peu au profit d’entreprises d’intérim de taille moyenne ou des grands groupes.

Concernant les cabinets de conseil en recrutement, leur niveau d’activité restera très dépendant de la conjoncture économique. A long terme, les professionnels du secteur pourraient souffrir de la concurrence des entreprises d’intérim, qui tendent de plus en plus à se positionner sur le segment du recrutement permanent.

 L'organisation du marché

- Les cabinets de recrutement :

Il y a près de 1 300 cabinets de recrutement en France dont les 300 plus importants réalisent 80% du marché du secteur en valeur.

Il existe des cabinets généralistes et des cabinets spécialisés mais la tendance est aujourd'hui à la multispécialisation.

Le cabinet de recrutement est rémunéré en pourcentage du salaire brut annuel du candidat placé (10 à 25 % en moyenne).

Seules 1/3 des entreprises françaises externalisent les recrutements.

- Les entreprises de travail temporaire :

Ce marché est dominé par trois groupes succursalistes qui réalisent 60% du volume du travail temporaire et regroupent 75% des entreprises du secteur : Adecco (1000 bureaux), Manpower (700 agence) et Randstad (450 agences).

Les principaux clients des agences d'intérim sont :

- l'industrie : 40% de l'activité,
- le tertiaire : 35% de l'activité,
- le BTP : 25% de l'activité.

 

  Activités des agences de placement de main-d’œuvreActivités des agences de travail temporaire
Nombre d'entreprises du secteur2014

1 279 (1)

2 760 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en millions et milliards d'euros)2012

897 M€ (2)

23,617 Md€ (2)

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2014 - champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier 2014.

(2) Source : INSEE, ESANE.

 

En savoir plus sur ce secteur : Travail temporaire

Les principales organisations professionnelles

PRISME
Professionnels de l’intérim, services et métiers de l’emploi
56 rue Laffite, 75009 Paris
Tél. : 01.55.07.85.85 - Fax : 01.55.07.85.35
http://www.prisme.eu

 

SYNTEC
Syndicat de Conseil en Recrutement
3 rue Léon Bonnat, 75016 Paris
Tél. : 01.44.30.49.50
http://www.syntec-recrutement.org/

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.