L'activité du transport routier de marchandises Dernière mise à jour le 15/11/2015

L’installation

Malgré le durcissement des conditions d’accès à la profession, les créations restent de loin le mode d’installation le plus répandu. Beaucoup d’anciens salariés achètent leur propre camion pour se mettre à leur compte. Ils peuvent ensuite s’associer avec un autre indépendant ou travailler en réseau avec d’autres entreprises. Le créateur doit disposer d’un bureau administratif, d’un emplacement pour le stationnement du véhicule et d’entrepôts. Les locaux sont en grande partie situés en périphérie des villes, près des grands axes routiers. Il débute souvent avec des contrats de sous-traitance.

 

Les investissements

L’achat du tracteur et du semi-remorque, matériel indispensable à l’activité, constitue l’investissement le plus lourd. Il existe toutefois un important marché de l’occasion, qui permet de réduire considérablement le montant de ces investissements.

 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit son prix de revient au kilomètre, ce montant devant couvrir les coûts directs (gasoil, péages, frais de route...) et les frais généraux. En fonction de ce prix, il peut établir sa grille de tarif (coût de la taxe transportée au km) et vérifier la rentabilité de ses contrats de transport. Pour les plus grosses entreprises, le professionnel suit également le chiffre d’affaires réalisé par camion.

 

Les recettes de l’activité

La facturation est basée sur la distance de transport, le poids et le volume de la marchandise ainsi que sa nature (solide, liquide, matières dangereuses …). Certains services annexes (entreposage, distribution avec prise en charge de la facturation…) peuvent également être facturés.

 

Les charges à surveiller

Les charges les plus élevées sont les frais kilométriques directs, en tête desquels se trouve le carburant ainsi que les frais de personnel. A ces deux postes importants (qui représentent 45% du prix de revient), il convient de noter le poids non négligeable des coût des véhicules (détention et entretien principalement) et le poids des frais d’assurance, poste particulièrement important dans cette profession. 

 

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend de la capacité à limiter au maximum la non utilisation des véhicules tout en ayant une politique de tarifs assurant une rentabilité correcte. Dans un contexte d’extrême concurrence, la course au chiffre d’affaires est à la fois une nécessité et un facteur de non rentabilité. La rentabilité peut être améliorée grâce à la vente de services annexes à plus forte valeur ajoutée, comme la gestion de la logistique (optimisation de la gestion des stocks), l’entreposage, la facturation des livraisons. Toutefois, ces activités nécessitent des investissements que seules les grandes entreprises peuvent réaliser.

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent représenter au minimum 30% des capitaux permanents. Le besoin en fonds de roulement est important, ce d’autant plus que les délais fournisseurs inférieurs aux délais clients grèvent une partie des liquidités des transporteurs.

 

    Transport routier de marchandises
Evolution du nombre de création

 

2014

2013

2012

2011

2010

2009

 

1 286 (1)

1 758

1 241

904

1 002

904

Les ratios de gestion clefs

Chiffre d'affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d'exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

303 K€ (2)

94,60 % du CA

18,82 % du CA

7 jours de CA

68 jours de CA

43 jours de CA

44 jours de CA

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques", 2009 & 2010. Données exprimées en % et jours de chiffre d'affaires.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.