Le marché de la réparation automobile Dernière mise à jour le 23/10/2015

La réparation automobile.pdf

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Bien qu'il bénéficie de facteurs favorables (extension du parc automobile, allongement de la durée de vie des véhicules, augmentation de la fréquence des contrôles techniques et du nombre de points de contrôle), le volume d'activité du secteur de la réparation et de l'entretien de véhicules est en baisse depuis plusieurs années et le chiffre d'affaires en valeur tend à stagner malgré un effet-prix positif.

La technicité croissante des véhicules (augmentation du nombre de matériel électronique embarqué) contraint les garagistes à employer une main d’œuvre très qualifiée qui alourdit d’une façon notable les charges de personnel. En outre, l'équipement nécessaire à l'entretien des nouvelles technologies demande du matériel de pointe et oblige les professionnels à réaliser de lourds investissements. Enfin, la fiabilité croissante des véhicules pèse sur l'activité des professionnels du secteur.

Deux évolutions sont toutefois favorables au secteur :

- La marginalisation du «do it yourself» : face à la technicité croissante des véhicules, les particuliers se contentent de l’entretien courant (vidanges...). Les interventions plus sophistiquées sont de moins en moins accessibles à un non-professionnel.

- L’évolution réglementaire : l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation européenne (règlement CE 1400/2002 puis CE 461/2010) sur la distribution automobile entraîne une mutation structurelle du secteur au profit des enseignes de réparation rapide et des garagistes indépendants. En effet, cette nouvelle réglementation autorise tous les professionnels du secteur à obtenir un agrément pour assurer le service après vente jusque là réservé exclusivement aux concessionnaires. Cet agrément peut être demandé auprès de plusieurs constructeurs. De plus, ces derniers sont tenus de diffuser leurs fiches techniques qui étaient jusque là réservées uniquement à leurs concessionnaires. Toutefois, cette nouvelle réglementation incite les enseignes à intensifier le maillage du territoire augmentant ainsi la concentration du secteur au dépend des indépendants.

 

Tendances

Les garagistes indépendants qui ne pourront investir dans des formations et des équipements rendus nécessaires par la haute technicité des véhicules sont amenés à disparaître. Par contre, ceux qui obtiendront un agrément de service après vente auprès d’un ou plusieurs constructeurs pourront faire face à la vive concurrence des enseignes qui poursuivent leur politique de maillage du territoire. L’obtention d’agréments auprès des constructeurs constituera une garantie de qualité de services et de prix pour des consommateurs, très valorisante pour la profession.

 

L’organisation du marché

- Les garagistes indépendants : (mécaniciens réparateurs automobiles) ne font pas partie des réseaux officiels de marques. Ce sont des généralistes. Ils exercent souvent une activité complémentaire spécialisée (carburant, électricité-auto, dépannage-remorquage, …). Ils peuvent obtenir l’agrément d’un ou plusieurs constructeurs pour assurer le service après-vente de leurs marques.

- Les concessionnaires : exercent leur activité dans le cadre juridique d’un contrat de concession avec le constructeur en assurant la vente et le service après-vente des véhicules de leur marque. Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation, les concessionnaires ne sont plus les seuls à pouvoir effectuer le service après-vente des véhicules de la marque.

- Les agents de marque : ils sont liés par un contrat d’agence avec un concessionnaire pour la vente des véhicules sur laquelle ils sont commissionnés. Leur activité consiste essentiellement à réaliser des travaux de maintenance et de réparation sur des véhicules de leur marque, mais pas exclusivement.

- Les réseaux spécialisés sous enseigne : on distingue deux types de réseaux : les réseaux de réparation rapide (Speedy, Midas, Axto…) spécialisés dans la réparation automobile et les réseaux de centres auto (Feu Vert, Maxauto, Norauto…) spécialisés dans la vente d’accessoires et de pièces détachées et qui assurent aussi quelques activités de maintenance.

 

  Réparation automobile
Nombre d'entreprises du secteur2014

47 993 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en milliards d'euros)2012

16,604 Md€ (2)

Évolution du chiffre d'affaires du secteur en valeur (indice ICA base 100 en 2010)

2014

2013

2012

2011

2010

99,7 (3)

100,3

100,3

100,9

100,0

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2014 - champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier 2014.

(2) Source : INSEE, ESANE.

(3) Source: INSEE, Bulletin statistique.

 

En savoir plus sur ce secteur : Réparation automobile

Les principales organisations professionnelles

CNPA
Conseil National des Professions de l’Automobile
50 rue Rouget de l’Isle - 92158 Suresnes Cedex
Tel : 01 40 99 55 00 - Fax : 01 47 28 44 15
http://www.cnpa.fr

 

FFC
Fédération Française de la Carrosserie
8 rue Bernard Buffet - 75017 Paris
Tel : 01 44 29 71 00
http://www.ffcarrosserie.org

 

FNAA
Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile
Immeuble Axe Nord, 9-11 rue Michelet -93583 St Ouen Cedex
Tel : 01 40 11 12 96 - Fax : 01 40 11 09 46
http://www.fna.fr

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.