La réglementation de la laverie, pressing Dernière mise à jour le 23/11/2015

 

Les aptitudes professionnelles

Dans les pressings traditionnels, le teinturier est un véritable professionnel. Il connaît les textiles, effectue des diagnostics, sait conseiller les soins appropriés. Les laveries automatiques et les discounters sont généralement tenus par des investisseurs ne disposant d’aucune compétence spécifique. Le Centre Technique de la teinturerie et du nettoyage et l’Institut de Recherche sur l’entretien et le nettoyage proposent des formations continues. Il existe également un CAP d’entretien des articles textiles en entreprises, un brevet professionnel de maintenance et d’entretien des textiles et un brevet de maîtrise nettoyeur apprêteur. Tout exploitant doit, s’il n’est pas titulaire d’un diplôme reconnu, effectuer un stage de formation obligatoire sur la conduite de la machine à sec, les produits utilisés et les dangers associés.

Le professionnel du pressing doit maîtriser toutes les techniques de soins des textiles. Il doit savoir informer le client, être très organisé et très soigneux. Son sens de l’accueil et sa diplomatie face à une clientèle exigeante sont des gages de réussite. Les conditions d’exercice (travail debout, atmosphère chaude et humide, utilisation de produits chimiques) nécessitent une bonne résistance physique. Dans le cadre des laveries libre-service, le professionnel doit être capable d’effectuer des travaux de petites maintenances (travail de plomberie ou d’électricité).

 

L’environnement réglementaire

Les contraintes à l’installation

Les laveries, blanchisseries et pressings sont soumis à la réglementation des installation classée pour la protection de l’environnement (Code de l’environnement, décret no 77-1133 du 21 septembre 1977 et arrêté du 2 mai 2002).

La création d’un pressing est soumise à une déclaration préalable auprès de la préfecture du département.

Le teinturier doit être inscrit au Répertoire des Métiers. Dans le cas des laveries libre-service, l’exploitant doit s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés.

 

Les principaux points de la réglementation professionnelle

Le teinturier doit souscrire des assurances spécifiques pour couvrir les dommages éventuels sur les vêtements confiés. Il existe une convention d’engagement national qui définit les cas où l’exploitant est responsable et un barème des prix de dédommagement par article (arrêté 86.12 du 1er mars 1986). Le professionnel doit conserver les articles pendant un an à compter du dépôt. Le prix de chaque prestation et des éventuelles majorations correspondant à des traitements complémentaires doit être affiché. Les déchets de résidus produits par les installations de nettoyage à sec doivent être stockés dans des conditions ne présentant aucun risque de pollution selon les obligations décrites par l’arrêté du 02/05/2002. Les tarifs doivent être affichés à l’extérieur du pressing.

Les exploitants de laveries libre-service doivent respecter les normes de sécurité des matériels mis à disposition du public (décret no 92-491 du 4 juin 1992). Depuis le 1er novembre 2006, l’exploitation d’une machine de nettoyage à sec sans surveillance est interdite. Le professionnel doit placer une affiche sur laquelle figure un numéro de téléphone où peuvent être signalées les anomalies de fonctionnement observées par la clientèle. Il doit également s’assurer contre le vol et le vandalisme, fréquents dans cette activité.

 

Statut juridique et fiscal

Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mes impôts & taxes pour connaître le taux de TVA qui s’applique à votre activité ainsi que le mode d’imposition de vos bénéfices.

Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mon régime social pour connaître le montant des cotisations et des prestations de votre régime social obligatoire.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.