Le marché de l'institut de beauté Dernière mise à jour le 12/10/2015

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Bien que le secteur bénéficie de l'engouement des Français pour le bien-être et la beauté, son chiffre d'affaires progresse en valeur (effet prix) mais tend à baisser en volume.

Plusieurs facteurs nuisent à la croissance du secteur :

- sur le marché des soins, les professionnels du secteur subissent la concurrence des professions connexes (coiffeur, parfumerie) ainsi que le développement des innovations technologiques en matière de petit électroménager qui offrent la possibilité aux consommateurs de réaliser certains soins, réservés jadis aux professionnels du secteur, à leur domicile (épilateur laser, baignoire balnéo, manucure etc.).

- sur le marché des produits d'hygiène et de beauté, les GSA (près de 50% des parts de marché), les parapharmacies et les pharmacies captent des parts de marché de plus en plus importantes.

Face à ces pressions concurrentielles, les professionnels du secteur développent une offre de soins à plus forte valeur ajoutée (massage, balnéo-esthétique, sauna, hammam...) nécessitant des investissements importants. Toutefois, dans un contexte économique maussade, les ménages réalisent des arbitrages budgétaires défavorables à ce type de soins.

Dans ce contexte, les indépendants tendent à se regrouper autour d’enseignes spécialisées sur un segment d’activité (manucure, bronzage, amincissement, épilation…) qui fidélisent leurs clientèles en proposant des forfaits ou des abonnements.

 

Tendances

Les réseaux organisés vont continuer de se développer au détriment des indépendants qui peineront, par manque d'assise financière, à réaliser les investissements nécessaires pour faire face à la concurrence.

Le potentiel de développement du secteur reste très important puisque aujourd’hui seul 10% des femmes et 2% des hommes fréquentent les instituts.

 

L’organisation du marché

Par type de fonctionnement :

- les instituts indépendants non rattachés à un réseau : ils sont fortement majoritaires dans le secteur. Il s'agit essentiellement de petites structures : 80% des entreprises du secteur n'emploient aucun salarié.

- les réseaux sous enseigne : ils se sont beaucoup développés ces dernières années et fédèrent aujourd'hui 1/3 des entreprises du secteur.

Ce sont les concepts low cost qui sont les plus représentés. Leur principe repose sur une offre tarifaire très attractive (abonnement mensuel) et des services adaptés aux nouvelles attentes des clients : sans rendez-vous, soins express, etc.

Les principaux leaders du secteur sont Body Minute (350 unités) et Esthetic Center (200 unités).

La plupart des enseignes de parfumeries et/ou de cosmétiques ont développé une activité d'institut de beauté contribuant à exacerber les pressions concurrentielles. C'est le cas de Beauty Success (300 unités) ou de Yves Rocher (650 unités).

Par niveau de spécialisation :

Généralistes : ces instituts proposent tout type de soins à la personne.

Spécialistes : la spécialisation des prestations de soins est une tendance de fond dans le secteur. Ainsi, les beauty bar prolifèrent : bar à ongles, bar à sourcils, bar à sourire, bar à maquillage etc. Ces concepts allient rapidité, praticité (sans rendez-vous) et positionnement prix attractifs (abonnements, forfaits).

 

  Institut de beauté
Nombre d'entreprises du secteur2014

35 063 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en milliards d'euros)2012

1,610 Md€ (2)

Évolution du chiffre d'affaires du secteur en valeur (indice ICA base 100 en 2010)

2014

2013

2012

2011

2010

105,0 (3)

102,2

102,6

103,7

100,0

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2014 - champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier 2014.

(2) Source : INSEE, ESANE.

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique.

 

En savoir plus sur ce secteur : Institut de beauté

Les principales organisations professionnelles

CNAIB
Confédération Nationale Artisanale des Instituts de Beauté
64 rue de la Briquetterie 17000 La Rochelle
Tel : 05 46 41 69 79 - Fax 05 46 42 25 96
http://www.cnaib.fr

 

UNIB
Union Nationale des Instituts de Beauté
21 quai Tilsit - 69002 Lyon
04.78.37.68.50
http://www.unib-france.fr

 

CNEP
Confédération Nationale de l’Esthétique Parfumerie
14 rue du Fbg Saint-Honoré - 75008 Paris
Tél : 01 40 07 09 49 - Fax : 01 40 17 00 72
http://www.cnep-france.fr

 

Fédération Française des Ecoles d’Esthétiques-Parfumerie
66, avenue des Champs-Elysées - 75008 Paris
Tel : 01.45.77.54.84
http://www.cnep-france.fr/FFEEP/

 

FIEPPEC
Fédération Internationale de l’Enseignement Professionnel en Parfumerie et en Esthétique Cosmétique
22 rue André Devaud - 19100 Brive la Gaillarde
http://www.fieppec.fr

La presse spécialisée

Cosmétique Mag
http://www.cosmetiquemag.fr

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.