L'activité de l'impression 3D Dernière mise à jour le 21/10/2016

L’installation

Les besoins en surface d'exploitation varient en fonction de la clientèle ciblée (à partir 20 m2 pour une clientèle essentiellement constituée de particuliers, supérieurs à 70 m2 pour une clientèle majoritairement professionnelle).

Les fab labs et plates-formes collaboratives nécessitent des surfaces beaucoup plus importantes (plusieurs centaines de m2).

Les investissements

Les principaux investissements concernant les imprimantes (150 K€ à 1,5 M€ pour les modèles professionnels), les licences des logiciels de CAO ainsi que les frais de formation.

L'obsolescence rapide du matériel et des logiciels impose de renouveler régulièrement les investissements.

Les démarches de certification pour travailler avec certains donneurs d'ordre (aéronautique, aérospatial, santé) entraînent des coûts supplémentaires pour l'entreprise. 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l'évolution de son chiffre d'affaires et de son carnet de commande par donneur d'ordres. Il est très attentif à l'évolution des prix des consommables pour adapter ses tarifs. Une bonne gestion de la planification des impressions est essentielle pour optimiser l'utilisation des machines et respecter les délais prévus au contrat de services.

Le professionnel réalise une veille quotidienne rigoureuse sur son domaine d'activité afin de suivre les évolutions technologiques.

Enfin, il participe aux salons professionnels et se forme constamment à l'usage des nouvelles imprimantes et des nouveaux logiciels de CAO.

 

Les recettes de l’activité

Le chiffre d'affaires réalisé est très variable en fonction de la clientèle (BtoC, BtoB), des volumes traités et de la technicité des prestations (combinaison de matériaux, conception de fichiers complexes, etc.). Le professionnel veille à diversifier sa clientèle pour ne pas dépendre d'un seul donneur d'ordre.

 

Les charges à surveiller

L'amortissement des équipements, les achats de consommables et les licences de CAO représentent les principales charges.

Les frais de personnel peuvent constituer un autre poste de charges important en raison du niveau élevé de qualification requis pour exercer dans le secteur.

Enfin, la formation continue du personnel est indispensable et constitue, chaque année, une charge non négligeable pour l'entreprise.

 

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend essentiellement de la rationalisation des équipements. Une sous-utilisation des imprimantes ou de mauvais choix technologiques peuvent être fatals à l'entreprise.

 
La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent être élevés afin de financer les investissements. Le recours à la location ou au crédit-bail sont fréquents. Les entreprises positionnées sur le segment BtoB ont des besoins en trésorerie plus importants du fait des délais clients plus élevés.

 

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.