L'activité du contrôle technique Dernière mise à jour le 23/11/2015

L’installation

Le secteur étant en situation de sur-capacité, la création est un mode d’installation est risqué.

Pour la reprise, la valeur du fonds dépend de l’emplacement et de l’état du matériel. L’exploitation d’un fichier clients déjà constitué rend plus sûr ce mode d’installation. Les premiers entrants dans le secteur atteignant l’âge de la retraite, les opportunités de reprises sont assez nombreuses.

 

Les investissements

Pour le contrôle de véhicules légers, le professionnel doit disposer d’un local de 200 à 250 m² avec une aire de dégagement. Le matériel informatique et les installations de contrôle (dont la liste est réglementée) représentent un investissement variant de 55 à 75 K€.

Pour le contrôle de véhicules lourds, le professionnel doit disposer d’une surface d’au moins 5 000 m² (installations, parking, accès). Les installations et les équipements sont réglementés par arrêté. L’investissement représente 300 K€.

 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires en tenant compte des variations cycliques de son activité d’une année sur l’autre. Il tient à jour son fichier clients afin d’effectuer des relances et, pour diversifier son activité, s’attache à développer sa clientèle tant professionnelle (garages) que privée.

 

Les recettes de l’activité

Un CCTA effectue en moyenne 16 contrôles par jour, qu’il facture entre 40 et 65 € selon l’endroit où il exerce. Un contrôle se fait en 1/2 h, ce qui, pour le professionnel exerçant seul, exige un gros effort d’organisation.

 

Les charges à surveiller

Les charges de personnel représentent un poste très élevé et délicat à gérer en raison des à-coups d’activité. Une gestion rigoureuse du personnel est donc nécessaire (CDD, horaires annualisés…). La part des charges de loyer s’est accrue ces dernières années du fait de l’importance de plus en plus grande du choix de l’emplacement des locaux (centre ville…).

 

La maîtrise du résultat

Le compte de résultat dépend de la bonne maîtrise des coûts salariaux et de l’importance de la concurrence.

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent représenter au minimum 30% des investissements. Bien que les variations d’activité tendent à s’estomper, les besoins en trésorerie peuvent être plus élevés une année sur deux (périodicité des contrôles).

 

    Contrôle technique
Evolution du nombre de création

 

2014

2013

2012

2011

2010

2009

 

225 (1)

210

291

345

302

269

Les ratios de gestion clefs

Chiffre d'affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d'exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

139 K€ (2)

99,99 % du CA

41,43 % du CA

121 jours de CA

21 jours de CA

41 jours de CA

26 jours de CA

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques", 2009 & 2010. Données exprimées en % et jours de chiffre d'affaires.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.