La réglementation de la coiffure Dernière mise à jour le 12/10/2015

Les aptitudes professionnelles

L’accès à la profession est réglementé. Le coiffeur doit être titulaire du brevet professionnel ou du brevet de maîtrise de la coiffure. La profession est fortement féminisée. Le développement des réseaux organisés a attiré de nombreux investisseurs qui possèdent plusieurs salons. Ils ont l’obligation de mettre chaque établissement sous le contrôle d’une personne titulaire du brevet professionnel, du brevet de maîtrise ou d’une capacité professionnelle en coiffure.

Le professionnel doit établir un excellent contact avec sa clientèle. Il est notamment essentiel de fidéliser la clientèle féminine : disponibilité, amabilité, conseils, sont essentiels pour la séduire. Le coiffeur doit par ailleurs avoir une bonne résistance physique, en raison de la station debout. Il est présent en moyenne 50 heures par semaine au salon, pour 25 heures de travail effectif.

 

L’environnement réglementaire

Les contraintes à l’installation

L’accès à la profession est réglementé, puisqu’il faut, pour exercer, détenir un brevet professionnel, un brevet de maîtrise de coiffure ou une capacité délivrée à partir d’un diplôme équivalent (décret 97-558 du 29 mai 1997). Toutefois, une personne non titulaire des diplômes requis peut ouvrir un salon si son conjoint collaborateur en est titulaire ou s’il conclut un contrat de gérance technique avec un salarié qui en est titulaire.

Pour la coiffure à domicile, l’activité doit être exercée par un salarié ou le conjoint collaborateur titulaires des diplômes requis.

L’inscription à la Chambre des Métiers est obligatoire.

A compter du 19 décembre 2014, la loi relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises (loi 2014-626 du 18 juin 2014) instaure l'obligation pour les auto-entrepreneurs de s'immatriculer au répertoire des métiers ou au registre du commerce et des sociétés (les auto-entrepreneurs déjà en activité ont jusqu'au 19 décembre 2015 pour se mettre en conformité). Par ailleurs, les auto-entrepreneurs exerçant une activité artisanale ont désormais l'obligation de suivre un stage préalable à l'installation (SPI).

 

Les principaux points de la réglementation professionnelle

Accueillant du public, le local doit répondre aux normes de sécurité relatives aux établissements recevant du public.

Les prix sont fixés librement et doivent être affichés à l’extérieur et à l’intérieur du salon.

Le secteur de la coiffure à domicile n’est pas concerné par le chèque emploi/service .

 

Statut juridique et fiscal 

Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mes impôts & taxes pour connaître le taux de TVA qui s’applique à votre activité ainsi que le mode d’imposition de vos bénéfices.

Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mon régime social pour connaître le montant des cotisations et des prestations de votre régime social obligatoire.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.