Le marché de la coiffure Dernière mise à jour le 17/10/2018

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Deuxième secteur de l’artisanat en nombre d’entreprises, la coiffure poursuit sa mutation.

Bien que ce dernier soit traditionnellement très atomisé, le développement des réseaux sous enseigne s’accélère sous l’effet des stratégies de maillage territorial. Ils disposent de capacités d’investissement importantes (modernisation des salons, renouvellement des concepts, formations internes pour proposer des prestations plus techniques à haute valeur ajoutée), déploient des stratégies marketing efficaces (outils de fidélisation, évènements ponctuels, offres promotionnelles) et bénéficient d’une forte notoriété à l’échelle nationale. Cette évolution nuit aux indépendants isolés qui souffrent d’une image vieillissante (baisse de leur fréquentation, pression tarifaire).

Par ailleurs, favorisée par les plateformes d’intermédiation, la coiffure à domicile est en plein essor (elle représente aujourd’hui un quart des entreprises du secteur) et séduit de plus en plus une clientèle d’actifs en quête de gain de temps (prestations sur le lieu de travail, larges amplitudes horaires, etc.). Son attractivité est renforcée par un positionnement prix compétitif alors que les arbitrages budgétaires des ménages se font de plus en plus au détriment des dépenses de soins personnels.

Confrontés à la volatilité des clients, à la baisse de la fréquence des visites par client et à la stagnation du ticket moyen, les professionnels du secteur sont contraints de développer leur clientèle alors même que les pressions concurrentielles sont exacerbées (réseaux sous enseigne, coiffure à domicile). Bien que l’accroissement de la clientèle masculine, soutenu par l’engouement pour les services de barbier notamment, compense en partie le repli de la fréquentation de la clientèle féminine, le ticket moyen de leurs dépenses reste plus faible. En outre, cette nouvelle clientèle est principalement captée par les réseaux sous enseigne spécialisés.

Dans ce contexte, les professionnels du secteur cherchent à se différencier et à développer des relais de croissance. Ainsi, de nouveaux concepts émergent : coiffage express sans rendez-vous, offre globale de soins, salons conçus comme des lieux de vie (offre de restauration, exposition d’art, etc.), coiffure par abonnement, etc.

Enfin, la digitalisation des salons devient incontournable : prise de rendez-vous en ligne, services de réservation de prestations à prix réduit pendant les plages horaires de faibles affluences, valorisation du savoir-faire sur les réseaux sociaux, etc.

 

Tendances

Bien qu'encore majoritaires dans le secteur, les indépendants isolés devraient être nombreux à rejoindre les réseaux sous enseigne pour disposer de plus d'atouts afin de s'adapter aux nouvelles attentes de la clientèle.

Les professionnels resteront confrontés aux difficultés de recrutement en raison du manque d’attractivité du métier (pénibilité du métier, niveau de rémunération).

Face au développement de la coiffure à domicile, les organisations professionnelles réclament un alignement des exigences de qualification minimum (à ce jour : Brevet Professionnel pour un salon, CAP pour un coiffeur à domicile).

 

 

L’organisation du marché

 - les salons indépendants non rattachés à une enseigne : ils sont encore très largement majoritaires dans le secteur (90% des salons). Ces professionnels réalisent un chiffre d'affaires moyen de 80 000 euros et emploient un salarié.

- les réseaux sous enseigne : alors qu'ils fédèrent 10% des salons de coiffure, ils captent 1/3 du marché en valeur. En moyenne, ils réalisent 250 à 300 000 euros de chiffres d'affaires et emploient quatre à six salariés.

Quatre groupes leaders sont présents dans ce secteur : Provalliance (enseignes Franck Provost, Jean-Louis David, Saint Algue, Fabio Salsa, Coiff&Co, Intermède, Intervew), Dessange (enseignes Dessange et Camille Albane), Vog (enseignes Tchip, Vog, Shampoo Expert) et Novaly (enseignes Frédéric Moréno, Jack Holt).

Ces dernières années, les réseaux low cost ont prospéré (Coiff & Co, Tchip) et on assiste aujourd'hui à l'émergence de nouveaux concepts comme la coiffure bio (utilisation de produits capillaires naturels) ou la coiffure express (salons implantés dans des gares, métros, aéroports, etc.).

- les coiffeurs à domicile : ils représentent un quart des entreprises du secteur. Le chiffre d'affaires moyen réalisé se situe autour de 30 000 euros par an. La plupart des professionnels exercent sous le statut de micro-entrepreneurs.

 

    Coiffure
Nombre d'entreprises du secteur 2016

83 817 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en milliards d'euros) 2016

6,009 Md€ (2)

Évolution du chiffre d'affaires du secteur en valeur (indice ICA base 100 en 2010)

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

110,6  (3)

107,1

103,6

102,2

102,0

102,0

100,0

100,0

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2016 - champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 31 décembre 2016.

(2) Source : INSEE, ESANE.

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique.

 

En savoir plus sur ce secteur : Coiffure

Les principales organisations professionnelles

UNEC
Union Nationale des Entreprises de Coiffure
36, rue du Sentier - 75002 Paris
Tel : 01 42 61 53 24
http://www.unec

 

CNEC
Conseil National des Entreprises de Coiffure
139, boulevard Haussmann - 75008 Paris
Tel : 01 58 36 17 80
https://www.cnec.asso.fr

 

La presse spécialisée

Cosmétique Mag
http://www.cosmetiquemag.fr

 

L’Eclaireur des Coiffeurs
http://www.leclaireurhebdo.com

 

Biblond
http://www.biblond.com

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.