Le marché du psychologue Dernière mise à jour le 31/03/2020

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

La santé mentale est un enjeu majeur de santé publique : elle concerne 12 millions de Français chaque année (anxiété, dépressions, troubles bipolaires, autisme, schizophrénie, etc.). Ainsi, les troubles mentaux (pathologies et consommations de psychotropes) représentent le premier poste de dépenses du régime général de l’Assurance Maladie par pathologie, devant les cancers et les maladies cardio-vasculaires.

Malgré les difficultés d’accès aux soins (saturation des structures du parcours de soin de type centre médico-psychologique, pénurie de psychiatres libéraux), les psychologues libéraux sont confrontés à plusieurs difficultés :

- le déficit d’information en santé mentale et les représentations stéréotypées et négatives des pathologies associées (renoncement aux soins, difficultés à s’orienter dans le système de soins),

- le manque de formation des professionnels de santé (médecins généralistes notamment) et des acteurs médico-sociaux aux pathologies mentales, ce qui conduit à des sous-diagnostics,

- le non-remboursement des consultations psychologiques réalisées en libéral, frein économique pour la patientèle,

- la saturation de l’offre en libéral qui contraint la majorité des psychologues libéraux à opter pour l’exercice mixte (libéral et salarié),

- la concurrence des professions connexes, le plus souvent beaucoup moins réglementées : coach en développement personnel, praticiens des médecines alternatives (art-thérapeutes, hypnothérapeutes, sophrologues, kinésiologues, etc.) mais aussi psychopraticiens et thérapeutes non diplômés.

Toutefois, les pouvoirs publics ont lancé deux expérimentations qui pourraient conduire à l’instauration de la prise en charge des psychothérapies par l’Assurance Maladie :

- la prise en charge psychique des jeunes de 11 à 21 ans qui peuvent se voir rembourser des consultations psychologiques dans la limite d’un forfait de douze consultations,

- la prise en charge de séances, prescrites par le médecin généraliste, pour les patients souffrant de troubles d’intensité légère à modérée (dépression, troubles anxieux), dans la limite d’un forfait de dix consultations.

Si ces expérimentations sont étendues sur tout le territoire, cela dynamisera le volume d'activité des psychologues libéraux, le non-remboursement étant un frein aux consultations. Toutefois, le taux de remboursement prévu par les pouvoirs publics est jugé nettement insuffisant par les praticiens (32 euros pour la première séance d'évaluation et 22 euros pour les séances suivantes alors que le tarif moyen d’une consultation en libéral est de 60 euros).

Tendances

Les besoins associés aux problématiques de santé mentale continueront de croître en raison des facteurs démographiques (accroissement et vieillissement de la population) et de la volonté des pouvoirs publics de mieux prendre en compte ces pathologies dans le système de soin.

Ainsi, dans le cadre de la stratégie nationale de santé « Ma santé 2022 », un plan global d’actions a été défini autour de trois axes :

- promouvoir le bien être mental, prévenir et repérer précocement la souffrance psychique, et prévenir le suicide,

- garantir des parcours de soins coordonnés soutenus par une offre en psychiatrie accessible, diversifiée et de qualité,

- améliorer les conditions de vie et d’inclusion sociale et la citoyenneté des personnes en situation de handicap psychique.

L’organisation du marché

Le secteur est segmenté par les professionnels selon :

Selon la formation :

• Les psychologues : le titre de psychologue est encadré depuis 1985. Les psychologues sont titulaires d'un master 2 en psychologie. On distingue :

- le psychologue clinicien : il réalise des évaluations psychologiques, établit des diagnostics et met en place des thérapies. Il intervient auprès d'un public varié : particuliers, enfants, patients de services hospitaliers, acteurs médico-sociaux, etc.),

- le psychologue du travail : après une spécialisation, il exerce soit dans une entreprise (ressources humaines), soit dans un cabinet de recrutement. Il réalise des formations et participe à la gestion et au recrutement du personnel (bilans de compétence).

- le psychologue scolaire : à l’issue d’un concours, il suit une année de formation au sein de l’Education Nationale après l’obtention de son master 2 en psychologie.

• Les psychiatres : ce sont des médecins spécialisés (six années de médecine et quatre années de spécialisation). Ils sont les seuls habilités à prescrire des médicaments psychotropes. Leurs consultations peuvent faire l'objet d'un remboursement par la Sécurité Sociale (psychiatres conventionnés de secteur 1 ou de secteur 2).

• Les psychanalystes : le titre et l'exercice des psychanalystes ne sont pas encadrés en France. Le plus souvent, il s'agit d'un psychiatre ou d'un psychologue ayant suivi une formation complémentaire en psychanalyse.

• Les psychothérapeutes : le titre de psychothérapeute est encadré en France depuis 2010. Le psychothérapeute est soit un médecin, soit un psychologue.

• Les psychopraticiens : le titre et l'exercice de psychopraticien ne sont pas encadrés en France. Le plus souvent, il s'agit d'un psychiatre ou d'un psychologue ayant suivi une formation complémentaire en psychanalyse.

 

Selon le mode d’exercice :

Les psychologues exercent principalement comme salariés (66% des psychologues).

Les psychologues libéraux exercent le plus souvent en libéral et comme salariés (l'exercice libéral ou mixte concerne 34% des praticiens).

Les consultations d'un psychologue libéral ne sont pas prises en charge par l'Assurance Maladie (des expérimentations sont cependant en cours dans quatre départements : Bouches-du-Rhône, Haute-Garonne, Landes, Morbihan). Elles peuvent toutefois faire l'objet d'une prise en charge, totale ou partielle, par certains dispositifs de complémentaire santé.

 

Nombre de psychologues 2019

69 729 (1)

dont psychologues libéraux ou mixtes 2019

23 701 (1)

(1) Source : Répertoire Adeli.

En savoir plus sur ce secteur : Psychologue

Les principales organisations professionnelles

SNP
Syndicat National des Psychologues
40, rue Pascal - Porte G - 75013 Paris
Tél. : 01 45 87 03 39
http://www.psychologues.org

SFP
Société Française de Psychologie
71, avenue Edouard Vaillant 92 774 Boulogne Cedex
Tél. : 01 55 20 58 32
http://www.sfpsy.org

FFPP
Fédération Française des psychologues et de la psychologie
71, avenue Edouard Vaillant 92 774 Boulogne Cedex
Tél. : 09 86 47 16 17
http://www.ffpp.net


La presse spécialisée

Le journal des psychologues
https://www.jdpsychologues.fr

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.