Les points de vigilance du laboratoire d’analyses médicales Dernière mise à jour le 20/10/2016

Les principales difficultés du métier

 

• La politique de maîtrise des prescriptions médicales :

Elle sera probablement renforcée et les laboratoires ne pourront pas escompter une revalorisation du prix des actes. L’application plus stricte des RMO et la pression sur les prescripteurs limiteront la progression du nombre d’analyses et de prélèvements avec pour conséquence la stagnation du chiffre d’affaires et une diminution des marges sur les actes courants.

 

• Les prix des équipements et des produits réactifs :

Face à la concentration de l’industrie pharmaceutique, les laboratoires doivent faire face à un niveau de prix élevé tant pour les équipements que pour les produits réactifs, contribuant ainsi à la détérioration des marges. La réorganisation de la profession, grâce à la mise en place de groupements et de centrales d’achats, permet d’en limiter l’ampleur.

 

• Les innovations technologiques :

Les progrès réalisés dans les techniques médicales et les innovations technologiques ont permis la diffusion de procédés de diagnostics rapides, sans recours à l’analyse de laboratoire. Les médi-tests pratiqués en cabinet médical et les auto-tests utilisés au domicile du patient sont autant de facteurs de réduction du chiffre d’affaires. Dans l’immédiat, leur diffusion est freinée par la réglementation.

 

• La dépendance au médecin prescripteur :

Les petits laboratoires sont en relation exclusive avec les médecins prescripteurs. Ils pâtissent directement des mesures gouvernementales portant sur la quantité et la qualité des prescriptions.

Dans ce contexte, ce sont les laboratoires de grande taille (chiffre d’affaires > 1 M€) qui réalisent les meilleurs résultats. Pour eux, l’essentiel est de bien maîtriser les charges de personnel. Leurs moyens humains et techniques leur permettent de traiter les analyses à forte valeur ajoutée tout en développant une stratégie d’ouverture à de nouveaux marchés, tels que celui de l’agro-alimentaire, qui sont en dehors de la réglementation restrictive et offre des marges plus substantielles.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.