Les points de vigilance du chirurgien-dentiste Dernière mise à jour le 06/11/2017

 

Les principales difficultés du métier

Le secteur de la chirurgie dentaire est peu risqué. Grâce au numerus clausus, la profession régule le nombre de praticiens et le secteur reste peu sensible aux politiques de maîtrise des dépenses de santé menées par les pouvoirs publics en raison en raison de la faible prise en charge des frais dentaires.

 

• La concurrence interne due à la saturation de plusieurs zones géographiques :

Paris et le Sud de la France concentrent un nombre élevé de praticiens. Dans ce contexte, la concurrence est particulièrement vive. Elle se traduit notamment par une course aux investissements, qui favorise de nombreux regroupements de praticiens.

 

• La dépendance au système de protection du patient :

Les taux de remboursement de la Sécurité Sociale étant faibles, la capacité du patient à engager des dépenses pour ses soins dentaires dépend de son système de protection complémentaire (mutuelles).

 

Dans ce contexte, l’association doit être privilégiée dans les zones à forte densité et les créations doivent rester cantonnées aux zones sous-dotées.

 

    Chirurgien-dentiste
Taux de survie au-delà des 5 premières années

Dentistes

Moyenne tous secteurs

72,8 % (1)

51,9 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 5 ans pour la génération 2006.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.