L'activité de la supérette Dernière mise à jour le 23/10/2015

L’installation

La reprise du fonds est le moyen le plus souvent utilisé en zones touristiques et urbaines. La création redevient fréquente en zones rurales sous l’impulsion de quelques réseaux. Elle est totalement marginale en zones urbaines, le plus souvent saturées.

 

Les investissements

Le coût de ces aménagements peut varier en fonction des réseaux et de la surface de vente. La conservation des produits frais (rayons réfrigérés, chambres froides) impose des investissements élevés qui doivent être renouvelés tous les 8 à 10 ans environ.

 

La gestion

Le suivi au quotidien

Les professionnels suivent l’évolution journalière et mensuelle de leur chiffre d’affaires qu’ils comparent aux périodes précédentes. L’écoulement rapide de certains produits étant primordial, ils suivent leurs ventes au jour le jour et effectuent des opérations de promotion en fonction de l’état des stocks. Ils suivent également la répartition de leur chiffre d’affaires entre les produits à forte rentabilité (fruits, légumes et produits régionaux) et les autres (liquides et produits secs) ainsi que le montant des services annexes (livraison à domicile par exemple).

 

Les recettes de l’activité

Les commerces situés en zones touristiques connaissent des variations mensuelles de chiffre d’affaires.

 

Les charges à surveiller

Les achats représentent près de 80% du chiffre d’affaires. Ils doivent être parfaitement maîtrisés, surtout pour les produits frais. Une étude des taux de rotation par article est recommandée. En zones urbaines et touristiques, les loyers sont très élevés.

 

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend du chiffre d’affaires réalisé par rapport à la surface de vente et du niveau de marge brute. Ce dernier est lié à la vitesse de rotation des stocks de produits frais et à la répartition des ventes entre produits frais et autres produits. Le résultat dépend également de la maîtrise des charges de personnel et de l’importance des frais fixes (loyer notamment, mais également les autres charges).

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

La trésorerie doit toujours être positive du fait du paiement comptant de la clientèle et des délais de paiement accordés par les fournisseurs. Seules les supérettes dont l’activité est très saisonnière peuvent ponctuellement avoir besoin d’un crédit de trésorerie pour constituer leur stock d’avant saison.

 

 

  Supérette
Evolution du nombre de création

 

2014

2013

2012

2011

2010

2009

 

428 (1)

272

292

Nc

Nc

Nc

Les ratios de gestion clefs

Chiffre d'affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d'exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

515 K€ (2)

27,65 % du CA

9,60 % du CA

21 jours de CA

7 jours de CA

19 jours de CA

- 5 jours de CA

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques". Données exprimées en % et jours de chiffre d'affaires.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.