Les points de vigilance de la librairie Dernière mise à jour le 14/04/2016

Les principales difficultés du métier

Le risque du secteur de la librairie est élevé en raison de l'importance des investissements de départ conjugué aux pressions concurrentielles du ecommerce (pure players et enseignes multicanal ) et des grandes surfaces spécialisées (Fnac, Cultura, etc.). Les librairies indépendantes traditionnelles sont les plus exposées.

 

Leur faible niveau de rentabilité :

Les niveaux de marge étant modestes, les libraires dont le chiffre d’affaires se contracte et/ou qui ne disposent pas de fonds propres suffisants pour limiter leurs charges financières, connaissent des difficultés. Il est également essentiel de parfaitement maîtriser la gestion des stocks car les délais de réassort et le volume des retours ont un fort impact sur le taux de marges de l’affaire.

 

Le système des offices :

Il pénalise surtout les petites surfaces, obligées d’accepter et de payer les nouveautés à leurs fournisseurs. Les remboursements éventuels sont limités et ne peuvent avoir lieu qu’au moment des retours, dont la gestion est lourde et coûteuse. Il en résulte donc des tensions sur la trésorerie et entre les différents acteurs de la chaîne du livre.

 

Absence de modernisation :

Les libraires doivent impérativement s'adapter et se moderniser pour contrer la concurrence des acteurs du e-commerce : vente de livres en ligne (livraison à domicile ou retrait en magasin), dématérialisation du livre (livre numérique, livre audio) et innovation technologique (impression rapide de livre à la demande sur le lieu de vente).

 

Dans ce contexte, les libraires qui tireront leur épingle du jeu seront ceux qui rejoindront des réseaux de librairies indépendantes (sites internet collectifs permettant d'offir un catalogue très étendu, mutualisation des moyens de communication et de logistique, etc.) et qui ne seront pas seulement des passionnés mais aussi d'excellents gestionnaires.

 

  COMMERCE

Evolution du nombre de défaillance

COMMERCE

 

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

 

13 851 (1)

14 135

13 647

13 424

13 265

13 820

12 695

11 924

11 480

11 896

Taux de survie au-delà des 5 premières années

Commerce de détail de livres, journaux et papeterie

Commerce et réparation

Moyenne tous secteurs

61,6 % (2)

46,1 %

51,9 %

(1) Source : Banque de France.

(2) Source : Insee, Taux de Survie à 5 ans pour la génération 2006.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.