L'activité de la librairie Dernière mise à jour le 14/04/2016

L’installation

Les créations sont rares en raison des difficultés à trouver des pas-de-porte bien situés avec un loyer abordable. Concernant la reprise, on observe une diminution de la valeur moyenne des fonds de commerce.

Les investissements

Le montant des aménagements est très variable en fonction de la taille de la librairie. Le professionnel peut bénéficier d’aides :

- Garantie financière de l'IFCIC : la garantie financière représente généralement 50 % et peut atteindre 70 % du montant des crédits inférieurs à 150 000 € (création ou reprise de librairie, extension et rénovation, constitution de stocks, renforcement de fonds de roulement, etc...).

- Fonds en faveur des librairies indépendantes (Falib) de l'IFCIC : il finance les besoins de trésorerie liés au cycle d'exploitation des librairies. L'avance peut représenter jusqu'à 2 mois du chiffre d'affaires TTC réalisé exclusivement sur les ventes de livres neufs sans dépasser un montant de 100 000 euros par emprunteur ou groupe d'emprunteurs. Les avances sont remboursables sur une durée maximum de 12 mois pouvant inclure une éventuelle période de franchise d'une durée maximum de 6 mois. Il n'est demandé aucune garantie mais la mise en place de l'avance peut être assortie de conditions particulières. Les avances portent intérêt au taux fixe de 3,5% l'an. Ce dispositif existe depuis 2014.

- Fonds pour le renforcement du fonds de roulement : depuis 2016, le Falib peut, en plus des prêts de trésorerie, accorder des prêts à moyen terme destinés au renforcement du fonds de roulement des librairies. Le prêt peut représenter jusqu’à 70% au maximum du besoin de financement dans la limite d’un montant compris entre 30 000 euros et 300 000 euros par emprunteur ou groupe d’emprunteurs. Il est remboursable sur une durée comprise entre 2 et 5 ans (3 ans en général) pouvant inclure une éventuelle période de franchise d'une durée maximum de 6 mois. Il n’est demandé aucune garantie mais la mise en place du prêt peut être assortie de conditions particulières. Le prêt à moyen terme du FALIB porte intérêt au taux fixe de 4% l’an (absence de frais et de commission).

- Prêts économiques pour la création, le développement ou la reprise de librairie accordés par le Centre National du Livre : permettent d'accompagner le développement et la reprise de librairies indépendantes par des prêts à taux zéro compris entre 10 000 € et 300 000 € et remboursables entre 5 et 10 ans pour les projets de création, développement et modernisation, jusqu'à 12 ans pour les reprises et transmissions. Ces durées incluent une période de franchise de douze à dix-huit mois.

- Subventions pour la création, le développement ou la reprise de librairie accordées par le Centre National du Livre : ces subventions constituent une aide économique accordée à l'occasion de la création, de l'extension, du déménagement, du développement, de la modernisation, de la mise aux normes ou enfin de la reprise et transmission de librairies. Elles peuvent concerner, à titre très exceptionnel, sous conditions, des librairies victimes d'un sinistre important ayant entrainé une fermeture temporaire ou des restructurations. Les subventions sont comprises entre 5 000 € et 50 000 €. Elles peuvent atteindre exceptionnellement jusqu'à 100 000 € dans le cadre de reprises de librairies majeures par des libraires qui en deviennent les actionnaires majoritaires.

- Subventions pour la mise en valeur des fonds et de la création éditoriale en librairie accordées par le Centre National du Livre : cette aide vise les librairies de référence offrant l'accès à une création éditoriale diversifiée et de qualité au plus large public et doit permettre d'alléger les charges régulièrement consenties par le libraire pour illustrer la qualité de son assortiment et renforcer son rôle culturel.

- Subventions à la production de catalogues thématiques par les librairies accordées par le Centre National du Livre : permettent de soutenir la création de catalogues thématiques réalisés par des groupements de libraires indépendants pour en diminuer le prix de vente et élargir leur diffusion auprès du public par le plus grand nombre possible de librairies (adhérentes ou non au groupement). Ces catalogues doivent avoir pour objet de renforcer la capacité de conseil des libraires et de favoriser une offre éditoriale diversifiée.

- Obtention du label LiR : le label est délivré par la ministre de la culture et de la communication, sur le rapport du président du Centre national du livre. Il permet de bénéficier d'une exonération de la CET (contribution économique territoriale), de bénéficier de conditions plus favorables de la part de certaines fournisseurs et de solliciter une subvention dans le cadre du dispositif d'aide du CNL pour la mise en valeurs des fonds en librairie (aide VAL).

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de ses ventes par rayon. De la rigueur dans la gestion de ses stocks dépend la rentabilité de la librairie. Il faut à la fois être attentif aux goûts de sa clientèle et savoir la conseiller, constituer ou renouveler son stock, ne pas être en rupture sur les titres les plus demandés. Le professionnel suivra également la rentabilité des contrats passés, en général annuellement, avec les éditeurs : achats en compte ferme (à l’initiative du libraire et sans possibilités de retour des invendus) d’une part et d’autre part le système de l’office ou service des nouveautés (qui prévoit taux de remise et possibilités de retour dans le cadre de nouveautés imposées par l’éditeur). Plus les retours seront faibles, plus le libraire obtiendra une remise importante.

 

Les recettes de l’activité

Le prix du livre est fixé par l’éditeur. Le libraire négocie soit directement auprès de lui, soit par l’intermédiaire de son fournisseur les taux de remise. L’activité est très saisonnière, avec des pointes en fin d’année pour l’ensemble des librairies et aux périodes de rentrée scolaire pour les librairies spécialisées.

 

Les charges à surveiller

Les achats représentent près de 70% du chiffre d’affaires. Viennent ensuite le loyer et les charges de personnel.

 

La maîtrise du résultat

Le résultat de la librairie dépend de la maîtrise des différents postes de charges (loyer, personnel, frais financiers) et des conditions négociées avec les fournisseurs (taux de remise, possibilités de retour et conditions de paiement). En effet, le besoin en fonds de roulement est de plus en plus important, notamment en raison des besoins en trésorerie des contrats d’office liant les libraires aux éditeurs. Une gestion dynamique et rigoureuse des stocks est essentielle.

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

L’équilibre financier de la librairie repose sur un niveau de fonds propres important et sur un endettement à moyen terme totalement maîtrisé.

 

  Librairie
Evolution du nombre de création

 

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

 

200 (1)

291

228

241

311

395

486

Les ratios de gestion clefs

Chiffre d'affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d'exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

205 K€ (2)

34,12 % du CA

18,58 % du CA

167 jours de CA

7 jours de CA

120 jours de CA

34 jours de CA

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques", 2009 & 2010. Données exprimées en % et jours de chiffre d'affaires.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.