L'activité du commerce de détail d’équipements automobiles Dernière mise à jour le 23/10/2015

L’installation

Les principales enseignes reprennent les entreprises les mieux situées et disposant de surfaces commerciales importantes. Elles sélectionnent ensuite leurs franchisés selon des critères financiers et professionnels. La valeur du fonds est étroitement liée à la qualité de l’enseigne, à l’emplacement et à l’état des stocks.

 

Les investissements

Les investissements matériels (ateliers, informatique…) et immatériels (publicité, formation…) sont importants.

 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit avant tout la rotation de son stock, déterminant ainsi sa politique d’achat, de prix et sa stratégie de communication. Grâce à l’informatique, il suit les produits qui s’écoulent rapidement nécessitant une grande rigueur d’approvisionnement et les produits à rotation lente sur lesquels il doit périodiquement effectuer des promotions. Il est également attentif aux achats et ventes de produits très saisonniers : pneus neige, matériel audio (30% des ventes en période de fêtes de fin d’année), batteries (80% des ventes en hiver)…

 

Les recettes de l’activité

Dans les centres autos “multi-produits”, les prestations de service (montage, entretien…) représentent moins de 20% du chiffre d’affaires. Elles prennent une proportion plus significative dans les centres autos spécialisés (Midas…). La vente d’équipements représente la plupart du temps moins de 25% du chiffre d’affaires des garagistes indépendants.

 

Les charges à surveiller

Les achats constituent les principales charges, suivis des frais de personnel dont le poids augmente avec la taille de l’entreprise. Les franchisés versent une part significative de leur chiffre d’affaires à leur enseigne.

 

La maîtrise du résultat

Dans un contexte très concurrentiel aboutissant à une guerre des prix, le résultat dépend essentiellement du maintien de la marge brute, de la productivité du personnel et du suivi des stocks. Le développement des services et des offres globales (contrats d’entretien, garanties…) est indispensable pour améliorer le niveau de rentabilité.

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent représenter au minimum 30% des capitaux permanents, afin de financer une partie des investissements et du besoin en fonds de roulement. En effet, les crédits fournisseurs ne suffisent pas pour équilibrer la trésorerie.

 

  Commerce de détail d’équipements automobiles
Evolution du nombre de création

 

2014

2013

2012

2011

2010

2009

 

1 785 (1)

927

892

927

892

848

Les ratios de gestion clefs

Chiffre d'affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d'exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

299 K€ (2)

48,67 % du CA

17,21 % du CA

90 jours de CA

36 jours de CA

52 jours de CA

35 jours de CA

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques", 2009 & 2010. Données exprimées en % et jours de chiffre d'affaires.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.