L'activité du e-commerce Dernière mise à jour le 09/05/2016

L’installation

Les créations de sites marchands sont très nombreuses.  En fonction du type d’activité du site marchand (commerce, service), les besoins en surfaces de stockage varient.

Pour les activités commerciales, les reprises concernent les sites ayant une forte notoriété et générant un chiffre d’affaires important. Dans le domaine des services, des sites très innovants peuvent faire l’objet de reprises plus rapidement, en fonction de leur potentiel.

 

Les investissements

Les investissements varient en fonction de la nature de l’activité du site marchand.

Des prestataires proposent des offres packagées (nom de domaine, hébergement, boutique clef en main, référencement) très accessibles qui limitent l’investissement de départ. Pour un site marchand "sur mesure" l’investissement est de l’ordre de 4 000 à 15 000 € (charte graphique et structure du site) en fonction du projet.

En plus du site, les investissements concernent les locaux éventuels et le matériel informatique.

 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit au quotidien ses statistiques : nombre de visites, origine des visites (moteur de recherche, sites partenaires…), pages les plus consultées, évolution de son chiffre d’affaires…

Le professionnel suit les prix et les nouveaux services proposés par ses concurrents et prête une attention particulière aux commentaires laissés par ses clients sur les sites d’évaluation et les forums.

Enfin, il adapte au jour le jour sa stratégie commerciale (achat de mots clefs, sites partenaires, sites prescripteurs, mailing…) et anime son site (page d’accueil renouvelée, promotions…).

 

Les recettes de l’activité

En dehors des recettes issues de la vente de biens ou de services, le professionnel peut percevoir des revenus sur la revente de bases de données clients (très réglementée) ou encore, des revenus publicitaires.

 

Les charges à surveiller

Les charges principales se composent des coûts fixes liés au site marchand (hébergement, maintenance), des coûts relatifs à la publicité (référencement dans les moteurs de recherche, les sites de comparaisons ou les annuaires spécialisés, achat de mots clefs…) et enfin des coûts logistiques. Enfin, les modes de paiement à distance génèrent des commissions à la charge du cyber-marchand (cartes bancaires, Paypal…). Les charges de personnel sont généralement limitées, la sous-traitance étant très répandue dans ce secteur.

 

La maîtrise du résultat

Pour accroître sa visibilité et sa notoriété, le professionnel doit consacrer un budget conséquent pour sa publicité (l’achat de mots clefs peut représenter un coût journalier très important). Il doit donc veiller à son retour sur investissement pour rester rentable. La sous-traitance étant très répandue dans le secteur, il doit en permanence négocier les prestations qu’il sous-traite.

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les besoins en trésorerie varient beaucoup en fonction de l’activité du site marchand (importance des stocks, saisonnalité…).

 

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.