Les points de vigilance du commerce de détail d’électroménager et électronique Dernière mise à jour le 31/10/2016

Les principales difficultés du métier

Le secteur du commerce de détail d’électroménager est risqué en raison des pressions concurrentielles entre circuits de distribution qui ne cessent de s’intensifier. L’adhésion à un groupement ou à un réseau de commerce organisé et la présence sur Internet sont devenues indispensables.

 

• La saturation du marché :

La vente de produits électroménagers est essentiellement un marché de renouvellement. Une période de forte augmentation des ventes est toujours suivie d’une période de diminution.

 

• L’intensité de la concurrence :

La concurrence des GSA, notamment pour le petit électroménager, mais aussi l’essor du e-commerce, constituent un risque important pour les spécialistes du secteur qui rivalisent difficilement en terme de positionnement prix. Les grandes enseignes succursalistes du secteur cherchent elles aussi à tirer profit du succès de la vente en ligne en développant leur propre site marchand. Face à cette forte concurrence, les indépendants doivent mettre en avant la relation client en développant leurs rôles de conseil et de service, seuls à même de les démarquer des concurrents et de fidéliser leur clients.

 

• La dépendance du secteur immobilier :

L’activité des professionnels du secteur est fortement dépendante du marché immobilier. Ainsi, le tassement des mises en chantier de logements neufs a des répercussions notables sur les ventes du secteur, en particulier sur celles du segment du gros électroménager.

 

• La gestion des stocks :

La valeur du stock se déprécie rapidement. Une sur-estimation du niveau de ses ventes au cours du dernier trimestre de l’année oblige le professionnel à brader le matériel pour déstocker.

Dans ce contexte, les spécialistes du secteur doivent tout mettre en œuvre pour disposer d’atouts face aux grandes surfaces alimentaires et aux acteurs du e-commerce : association, fidélisation de la clientèle par le service après vente et le conseil, proximité du client, ciblage des produits plutôt dans le haut de gamme. Ils doivent également disposer d’une structure financière solide.

 

  Commerce et réparation automobile
Evolution du nombre de défaillance

 

 

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

 

 

13 614 (1)

13 784

14 103

13 647

13 424

13 265

13 820

12 695

11 924

11 480

11 896

Taux de survie au-delà des 5 premières années

Commerce de détail d’appareils électroménagers en magasin spécialisé

Commerce et réparation

Moyenne tous secteurs

47,2 % (2)

 

46,1 %

51,9 %

(1) Source : Banque de France.

(2) Source : Insee, Taux de Survie à 5 ans pour la génération 2006.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.