Le marché du commerce de détail d’articles de sport Dernière mise à jour le 18/11/2016

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Le commerce d’articles de sport figure parmi les secteurs les plus dynamiques du commerce de détail : il est en constante progression depuis une vingtaine d’années. Ainsi, son chiffre d’affaires augmente en valeur, mais aussi en volume.

Une clientèle potentielle importante et en constante progression (augmentation du nombre de licenciés dans les fédérations sportives, nette croissance des pratiques en dehors des clubs sportifs …), l’effet « 35 heures », l’intérêt plus grand porté à la santé et au bien-être, la forte présence du sport dans les médias, l’engouement pour les loisirs verts ou « outdoor » (sports nautiques, randonnée, VTT, sport de glisse, escalade …) sont autant de facteurs favorables à la bonne tenue du secteur. Outre cet environnement porteur, la hausse des dépenses en articles de sport et de loisirs a été soutenue par la baisse des prix à la consommation de ces produits.

Le sportswear est un segment particulièrement porteur (près d’un tiers du chiffre d’affaires du secteur) : grâce à leurs campagnes publicitaires associant des personnalités du sport ou de grands événements sportifs, les grandes marques ont le vent en poupe. Tous les circuits de distribution (y compris les grandes enseignes qui, jusqu’à présent, diffusaient principalement leur propre marque, comme Décathlon) renouvellent leurs concepts pour intégrer une offre grandes marques.

Le commerce spécialisé domine largement le marché (75% des parts de marché) et adopte depuis plusieurs années une stratégie offensive (lancements de nouvelles enseignes, déclinaison des concepts à destination des centres-villes, publicité, partenariats de grands évènements sportifs, nouveaux concepts de magasins associant produits et zones de pratiques sportives …) qui lui permet de faire face à la concurrence exacerbée qui touche la profession. Toutefois, le commerce d’articles de sport continue de séduire de nombreux entrants : la grande distribution et les grands magasins (Galeries Lafayette avec son enseigne Andaska) qui lancent des enseignes de sport, ainsi que les fabricants eux-mêmes qui cherchent à tirer profit du succès de leurs marques en lançant leurs propres points de vente (Adidas, Aigle, Lacoste, Puma …).

Dans ce contexte, la plupart des petits commerçants isolés ont déjà disparu. Seule l’adhésion à un groupement leur permettra de se maintenir en proposant les plus grandes marques négociées par les centrales d’achat.

 

Tendances

L’engouement pour l’outdoor (notamment pour les sports nautiques dont l’achat de matériel représente une part importante du chiffre d’affaires des professionnels du secteur) et le sportswear continueront de soutenir la croissance du secteur, même si celui-ci tirera surtout ses bénéfices de la vente de vêtements et de chaussures au détriment des équipements. Les produits griffés stimuleront le rythme de croissance du secteur, et les commerces mono marque devraient connaître un large succès

 

L’organisation du marché

- Le commerce spécialisé : il domine très largement le secteur avec près de 80% de parts de marché.

Les grandes enseignes du secteur (Decathlon, Go Sport, Sport 2000, Intersport) captent les 3/4 du chiffre d'affaires du commerce spécialisé.

Les réseaux sous enseigne regroupant les indépendants sont dominés par les coopératives Sport 2000 et Interport qui réalisent à elles seules 20% du chiffre d'affaires du secteur.

Certaines grandes marques développent leur propre réseau de distribution exclusive (Adidas, Reebok, Nike, etc). Elles sont principalement positionnées sur le sportswear.

- Le commerce non spécialisé : il  regroupe à la fois les grandes surfaces alimentaires, les grands magasins, les magasins de prêt-à-porter, les chausseurs traditionnels et la vente à distance.

 

  Commerce de détail d’articles de sport
Nombre d'entreprises du secteur2015

10 510 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en milliards d'euros)2013

8,599 Md€ (2)

Évolution du chiffre d'affaires du secteur en valeur (indice ICA base 100 en 2010)

2015

2014

2013

2012

2011

2010

117,5 (3)

111,7

107,9

106,9

103,6

100,0

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2014 - champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier 2014.

(2) Source : INSEE, ESANE.

(3) Source : "Commerce de détail d’articles de sport en magasin spécialisé" - INSEE, Bulletin statistique.

 

En savoir plus sur ce secteur : Commerce de détail d’articles de sport

Les principales organisations professionnelles

FPS
Fédération Professionnelle du Sport
109 rue du Faubourg Saint Honoré - 75008 Paris
Tel : 01 44 70 77 90 - Fax : 01.44.70.77.91
http://www.entreprisesdusport.com/fr/

 

FIFAS
Fédération Française des Industries du sport et des loisirs
3, rue Jules Guesde - 92300 Levallois-Perret
Tél : 01 47 31 56 23 - Fax : 01 47 31 56 32
http://www.fifas.com

 

La presse spécialisée

Filière Sport
http://www.filieresport.com

 

Sport Guide
http://www.sport-guide.com

 

SPORTéco
http://www.sporteco.com

 

La lettre de l’économie du Sport
http://www.sport.fr

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.