Les points de vigilance du caviste Dernière mise à jour le 23/10/2015

Les principales difficultés du métier

Le secteur du commerce de détail de vins est risqué. Le nombre de points de vente ne cesse de diminuer chaque année. En effet, le poids de la grande distribution ne cesse de progresser au détriment des cavistes traditionnels qui sont contraints de se regrouper sous une enseigne.

 

• L’insuffisance des capitaux propres :

Les professionnels doivent investir pour développer des concepts novateurs et différenciateurs par rapport aux grandes surfaces alimentaires. Les niveaux de bénéfices de la profession étant faibles, il est essentiel que ces investissements ne pèsent pas trop lourdement sur la rentabilité.

 

• La gestion des stocks et des approvisionnements :

Le professionnel doit éviter le surstockage tout en essayant d’obtenir des prix d’achats attractifs en cas de commandes importantes.

 

• Le niveau de chiffre d’affaires :

La concurrence des grandes surfaces et le développement de la consommation de boissons non-alcoolisées et de prémix font que les plus petits commerces ont de plus en plus de difficultés à atteindre un niveau de chiffre d’affaires suffisant pour exercer leur activité dans de bonnes conditions. En effet, plus le chiffre d’affaires est élevé, plus les conditions d’approvisionnement sont favorables. A l’inverse, un chiffre d’affaires en baisse s’accompagne souvent d’une diminution du niveau de rentabilité.

 

• L’intensité de la concurrence

L’intensification de la concurrence entre les différents circuits de distribution entraîne un phénomène de convergence des offres au sein de chaque circuit. Pour atténuer les tensions concurrentielles, les spécialistes sont amenés à se regrouper en réseaux (afin de diminuer leurs prix d’achat), à élaborer des stratégies tournées vers un positionnement plus haut de gamme, à développer de services supplémentaires (e-commerce par exemple) et à mettre en place de concepts novateurs.

Dans ce contexte, les affaires les plus performantes font partie d’un réseau sous enseigne et disposent de capitaux propres importants.

 

Evolution du nombre de défaillance

Commerce

 

2014

2013

2012

2011

2010

 

13 851 (1)

14 135

13 647

13 424

13 265

Taux de survie au-delà des 5 premières années

Commerce de détail de boissons

Commerce et réparation

Moyenne tous secteurs

52,6 % (2)

46,1 %

51,9 %

(1) Source : Banque de France.

(2) Source : Insee, Taux de Survie à 5 ans pour la génération 2006.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.