Le marché de l'hôtellerie Dernière mise à jour le 19/06/2017

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Bien que la France soit la première destination touristique mondiale (84,5 millions de visiteurs en 2015), le marché de l'hôtellerie stagne.

Sur le plan conjoncturel, la profession est pénalisée par un contexte économique atone qui affecte aussi bien le segment de la clientèle d'affaires (rationalisation des déplacements professionnels) que celui de la clientèle de loisirs (baisse du pouvoir d'achat des ménages). Par ailleurs, le contexte sécuritaire pèse sur la fréquentation touristique ce qui nuit à l'activité des hôteliers, notamment en Ile-de-France et sur la Côte d'Azur.

Sur le plan structurel, les hôteliers sont confrontés à une mutation profonde du secteur :

- les centrales de réservation sur Internet (Booking.com, Expedia, Hôtels.com, etc.) sont devenues incontournables. Bien qu'elles leur garantissent de meilleurs taux de remplissage, les hôteliers sont contraints de verser à ces centrales des commissions élevées, ce qui les fragilise en réduisant leurs marges.

- les modes d'hébergement alternatifs concurrencent de plus en plus l'hébergement marchand. C'est notamment le cas des plateformes de mise en relation de particuliers pour la location de logements (Airbnb, Housetrip, Homelidays, etc.).

- l'émergence de nouveaux acteurs sur le segment économique. Les concepts situés à mi-chemin entre l'auberge de jeunesse et l'hôtellerie économique (hostels) sont en plein essor. En misant sur la convivialité (espaces collectifs), les services associés (restauration, bar) et des prix très attractifs, ces concepts séduisent de plus en plus la jeune clientèle.

 

Tendances

La loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques (dite loi Macron) tend à rééquilibrer les relations commerciales entre hôteliers et centrales de réservation. En effet, cette loi supprime la clause de parité tarifaire (les hôteliers étaient obligés de proposer les mêmes prix sur tous leurs canaux de distribution) et instaure un contrat de mandat entre hôteliers et centrales de réservation.

Le redressement de la  fréquentation touristique s'est amorcé au cours du dernier trimestre 2016 . Les nuitées ont particulièrement augmenté dans les établissements les plus haut de gamme (4 ou 5 étoiles), surtout grâce à la clientèle française. Le redressement a toutefois été plus marqué dans les zones urbaines de province qu'en Ile-de-France.

 

 

L’organisation du marché

Selon le classement :

Les hôtels peuvent être classés, à la demande de l'exploitant et par un organisme accrédité, en 5 catégories allant de 1 à 5 étoiles.

Selon la Direction Générale des Entreprises, les hôtels non classés représentent 24,7% des hôtels, les hôtels 1 et 2 étoiles 32,3%, les hôtels 3 étoiles 32,31%, les hôtels 4 étoiles 9,14% et enfin les hôtels 5 étoiles, 1,6% (Mémento du Tourisme, Edition 2016).

 

Selon le mode de fonctionnement

- Les hôtels indépendants représentent encore la majeure partie des professionnels du secteur (plus de 80% des hôtels). Toutefois, 30% des indépendants font partie d'un groupement (Logis de France, Relais et Châteaux, etc.). Selon l'Insee, le taux d'occupation des hôtels indépendants est de 54,4% en 2014.

- les chaînes hôtelières : alors qu'elles représentent moins de 20% des hôtels, une chambre d'hôtel sur deux leur appartient (en moyenne, leur capacité est trois fois supérieure à celle des indépendants). Selon l'Insee, en 2014, leur taux d'occupation est de 64,6% et la clientèle d'affaires représente 46,2% des nuitées (contre 36,3% pour les indépendants).
 

 

    Hôtellerie
Nombre d'entreprises du secteur 2016

276 937 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en milliards d'euros) 2014

16,529 Md€ (2)

Évolution du chiffre d'affaires du secteur en valeur (indice ICA base 100 en 2010)

2015

2014

2013

2012

2011

2010

112,4 (3)

109,7

108,9

108,1

105,1

100,0

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2016 - champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier 2016.

(2) Source : INSEE, ESANE.

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique.

 

En savoir plus sur ce secteur : Hôtellerie

Les principales organisations professionnelles

UMIH
Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie
22, rue d’Anjou 75008 Paris
Tél. : 01 44 94 19 94 - Fax : 01 47 42 15 20
http://www.umih.fr

 

SYNHORCAT
Syndicat National des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers et Traiteurs
4, rue de Gramont 75002 Paris
Tél. : 01 42 96 60 75 - Fax : 01 42 86 80 28
http://www.synhorcat.com

 

ATOUT FRANCE
GIE en charge du classement des hébergements touristiques Français de l’Hôtellerie
79-81 rue de Clichy - 75009 PARIS
Tel : 01 42.96.70.00
http://www.atout-france.fr

 

La presse spécialisée

L’Hôtellerie Restauration
http://www.lhotellerie-restauration.fr

 

Etude et statistiques

Le Mémento du tourisme - Edition 2014 - Direction Générale des Entreprises
http://www.entreprises.gouv.fr/etudes-et-statistiques/statistiques-du-tourisme/donnees-cles/memento-du-tourisme

 

"En 2014, une chambre d'hôtel sur deux appartient à une chaîne" - Insee Première N°1553 de juin 2015
http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1553/ip1553.pdf

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.