Le marché du café-tabac Dernière mise à jour le 18/11/2016

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Depuis plusieurs années, l’activité des cafés-tabac est confrontée à d’importantes difficultés. En effet, les professionnels du secteur connaissent une diminution conséquente de leur chiffre d’affaires en volume (aussi bien sur le segment tabac que sur celui des boissons) mais aussi en valeur, la hausse des prix ne parvenant pas à compenser la baisse de la demande.

Sur le segment de la vente de tabac, les cafés-tabacs subissent les effets de la politique publique de lutte contre le tabagisme. En effet, la hausse du prix des cigarettes et l’entrée en vigueur de l’interdiction de fumer dans les cafés-tabacs entraîne pour l’exploitant une perte de revenus conséquents liée à la vente de cigarettes (celle-ci représentant plus de 20% du chiffre d’affaires du professionnel). Par ailleurs, cette baisse de la consommation de cigarettes dans les cafés-tabacs est accentuée par le développement des circuits d’approvisionnement parallèles (achats transfrontaliers, contrebande, achats sur Internet).

Sur le segment des boissons, le secteur est soumis aux pressions concurrentielles des bars à thèmes et de la restauration rapide. Sous l’effet conjugué des campagnes d’information contre les risques liés à la consommation excessive d’alcool, de l’intérêt croissant pour l’hygiène de vie, ainsi que du renforcement des sanctions contre l’alcool au volant, la consommation d’alcool est en régression.

Les « contrats d’avenir » successifs (le dernier porte sur la période 2012-2016) signés entre les pouvoirs publics et la Confédération des Débitants de Tabac de France (CDTF), compensent en partie la baisse des ventes de tabac en intégrant un système de compensation des pertes des commissions tabacs perçues : remise additionnelle, remise compensatoire et IFA.

En outre, la baisse de la TVA dans la restauration (5,5% puis 7% à partir de 2012) a contribué à soutenir l’activité du secteur sur le segment des boissons. Les engagements pris par les professionnels dans le cadre du "contrat d’avenir" (signé le 28 avril 2009) leur a permis de rétablir leurs marges et de redynamiser la consommation via la baisse des prix et la modernisation des établissements.

Malgré ces mesures, un grand nombre de cafés-tabacs disparaît. Dans ce contexte et malgré une réglementation protectrice leur assurant certains monopoles (tabac, FDJ), la diversification est incontournable : restauration rapide, jeux vidéo, juke-box, vente de presse-magazine, timbres et jeux de hasard, points Poste dans les milieux ruraux… Le troisième contrat d’avenir (2012-2016) instaure une prime de service public de proximité (PSPP) afin d’encourager la diversification (elle s’élève à 1 500 euros pour les débitants implantés dans les communes de moins de 1 500 habitants, à 1 000 euros pour les autres).

 

Tendances

Sur le segment du tabac, la baisse du pouvoir d’achat des ménages conjuguée à de nouvelles hausses du prix du tabac pèsera sur le volume d’activité des professionnels du secteur.  Le nouveau contrat d’avenir destiné aux buralistes (période 2017-2021) prévoit une subvention de modernisation (25% des dépenses dans la limite de 10 000 euros sur une période de 5 ans), une remise compensatoire pour les buralistes installés dans les départements frontaliers et une hausse de la remise nette sur la vente de tabac (de 6,9% en 2016 à 8% en 2021). Par ailleurs, la prime de service public de proximité devient la prime de diversification des activités (2 000 € par an à la condition de proposer au moins 5 services de proximité à la population).

Sur le segment des boissons, les professionnels devront faire face au développement des réseaux sous enseigne qui proposent des concepts adaptés aux évolutions des attentes des consommateurs.

 

L’organisation du marché

- Les cafés-tabac les moins diversifiés proposent la vente de tabac et de boissons avec une licence IV. Le débitant est également tenu de remplir les "charges d’emploi", c’est-à-dire la vente des timbres fiscaux, timbres postes….

 

- Les cafés-tabac les plus diversifiés proposent également : restauration rapide, presse, Française des Jeux, PMU… La répartition du chiffre d’affaires sur plusieurs activités complémentaires constitue un gage de réussite, à condition de bien maîtriser les charges salariales.

 

  Café-Tabac
Nombre d'entreprises du secteur2015

14 315 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en milliards d'euros)2011

31 Md€ (2)

Évolution du chiffre d'affaires du secteur en valeur(indice ICA base 100 en 2010)

2015

2014

2013

2012

2011

2010

123,2 (3)

113,8

110,5

109,0

106,3

100,0

(1) Source : Confédération des Buralistes.

(2) Source : Confédération des Buralistes.

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique, "Débits de boissons".

 

En savoir plus sur ce secteur : Café tabac

Les principales organisations professionnelles

UMIH
Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie
22, rue d’Anjou 75008 Paris
Tél. : 01 44 94 19 94 - Fax : 01 47 42 15 20
http://www.umih.fr

 

SYNHORCAT
Syndicat National des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers et Traiteurs
4, rue de Gramont 75002 Paris
Tél. : 01 42 96 60 75 - Fax : 01 42 86 80 28
http://www.synhorcat.com

 

CFHRCD
Confédération Française des Hôteliers, Restaurateurs,Cafetiers, Discothèques
2-4, rue Barye 75 017 Paris
Tél. : 01 47 66 70 00

 

La Confédération des Buralistes de France
75, rue d’Amsterdam / 75008 PARIS
Tel : 01.53.21.10.00 / Fax : 01.53.21.10.09
http://www.buralistes.fr

 

La presse spécialisée

NéoRestauration
http://www.neorestauration.com

 

L’Hôtellerie Restauration
http://www.lhotellerie-restauration.fr

 

Le Losange
http://www.buralistes.fr

 

Revue des tabacs
16 Rue Saint Fiacre / 75002 Paris
Tel : 01.42.36.51.02 / Fax : 01.42.36.04.62

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.