L'activité des travaux d’installation électrique Dernière mise à jour le 08/09/2016

L’installation

La création est le mode d’installation le plus répandu car il nécessite peu d’investissements. Le professionnel doit déterminer les marchés sur lesquels il souhaite se positionner : installation, rénovation et réhabilitation ou activités de diversification (génie climatique, téléphonie, domotique …).

 

Les investissements

Le matériel est assez modeste et peut être acheté d’occasion. Il est composé essentiellement d’une camionnette, de l’outillage, des équipements de contrôle et de protection. Les travaux pour les collectivités exigent des équipements plus coûteux (camion équipé de nacelle …).

 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires, chantier par chantier. Il doit en permanence gérer son planning en fonction des chantiers à venir et être également très attentif à ses prix de revient, pour adapter ses conditions de facturation.

 

Les recettes de l’activité

Le chiffre d’affaires du secteur connaît de fortes disparités en fonction de la taille de l’entreprise. Ce sont principalement les ménages et les PME qui alimentent les carnets de commandes des petites entreprises. Les administrations font, la plupart du temps, appel à des entreprises de grande taille, à l’exception des collectivités locales en milieu rural qui sollicitent les artisans locaux.

 

Les charges à surveiller

Les achats représentent 35 à 40% du chiffre d’affaires, avec des variations selon la taille de l’entreprise. Les charges de personnel constituent malgré tout le premier poste. A l’exception des petites entreprises, le secteur a beaucoup recours au travail temporaire et à la sous-traitance de façon à mieux maîtriser les charges fixes. Les contrats d’apprentissage sont également très répandus.

 

La maîtrise du résultat

Le taux de marge brute est un élément déterminant de la rentabilité. Malgré l’intensité de la concurrence, le professionnel doit donc appliquer une politique de prix rigoureuse, en veillant à la rentabilité de chaque chantier. Il doit également suivre attentivement ses charges de personnel et l’évolution des frais généraux.

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Le besoin en fonds de roulement représente en moyenne 30 jours de chiffre d’affaires. Il doit être en partie couvert par les capitaux permanents. Les entreprises qui travaillent avec des grandes sociétés ou des administrations ont des besoins en fonds de roulement plus importants.

 

  Travaux d’installation électrique
Evolution du nombre de création

 

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

 

7 241(1)

9 140

8 695

9 168

9 715

11 919

9 971

Les ratios de gestion clefs

Chiffre d'affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d'exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

122 K€ (2)

69,38 % du CA

28,05 % du CA

49 jours de CA

59 jours de CA

53 jours de CA

39 jours de CA

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements - champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative élaborée à partir de données Insee "Données du compte de résultat et bilan pour les personnes physiques", 2009 & 2010. Données exprimées en % et jours de chiffre d'affaires.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.