Le marché de la scierie Dernière mise à jour le 09/05/2016

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Le chiffre d’affaires du secteur poursuit sa progression, soutenu par la hausse du prix du bois. En volume produit, le sciage français occupe la cinquième position en Europe. Toutefois, très liée au secteur du bâtiment (60% des débouchés des sciages résineux) et à celui de l’ameublement et de l’emballage (50% des débouchés des sciages feuillus), l’activité des scieries est confrontée à d’importantes difficultés ces dernières années.

Sur le plan structurel, le secteur de la scierie poursuit sa mutation : sous l’effet d’un important mouvement de concentration, le nombre d’entreprises s’est réduit de moitié en 10 ans (10% des entreprises réalisent 60% du chiffre d’affaires du secteur).

Cependant, les entreprises de sciage demeurent en majorité des PME disposant de capitaux propres insuffisants pour faire face aux importants besoins en investissements dans un secteur à faible rentabilité. En effet, seules une mécanisation et une automatisation poussées permettent de diminuer les coûts de production.

Les pressions concurrentielles (Canada, Europe du Nord) poussent les opérateurs à adopter différentes stratégies : la diversification (2/3 des scieries exercent une activité mixte) ou l’intégration d’activités de transformations (parquets, lambris etc…).

 

Tendances

La concentration du secteur va se poursuivre.

Les professionnels du secteur devront promouvoir des produits plus élaborés que les sciages bruts.

 

L’organisation du marché

- Les scieries compétitives sur le marché international, dont la production atteint 50 000 m³ par an pour les résineux (la plus grosse unité atteignant 200 000 m³), dépendent de grands groupes, souvent papetiers.

- Les petites scieries, produisant chacune quelques centaines de m³ par an, qui approvisionnent les artisans (ébénistes, menuisiers, charpentiers) et les marchés locaux. Elles ont aussi le plus souvent une activité d’exploitant forestier.

 

  Scierie
Nombre d'entreprises du secteur2015

2 685 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en milliards d'euros)2013

3,386 Md€ (2)

Évolution du chiffre d'affaires du secteur en valeur (indice ICA base 100 en 2010)

2015

2014

2013

2012

2011

2010

112,6 (3)

110,5

109,2

106,8

108,1

100,0

(1) Source: INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2015 - champs marchand non agricole, Stocks d'entreprise au 1er janvier 2015.

(2) Source: INSEE, ESANE.

(3) Source: INSEE, Bulletin statistique.

 

En savoir plus sur ce secteur : Scierie

Les principales organisations professionnelles

FNB
Fédération Nationale du Bois
6 rue François 1er - 75008 Paris
Tel : 01 56 69 52 00
http://www.fnbois.com

 

CNIB
Confédération Nationale des Industries du Bois
33 rue de Naples - 75008 Paris
Tel : 01 53 42 15 50

 

IDF
Institut pour le Développement Forestier
23 avenue Bosquet - 75007 Paris
Tel : 01 40 62 22 80


La presse spécialisée

Le Portail des Forestiers Privés
http://www.foretpriveefrancaise.com

 

FCBA Info
http://www.fcbainfo.fr/index.php

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.