La réglementation de la fabrique de meubles Dernière mise à jour le 28/04/2016

Les aptitudes professionnelles

Les métiers du bois exigent une bonne formation adaptée au type de fabrication. Les artisans sont issus de différentes filières : du brevet d’art au baccalauréat professionnel qui forment des techniciens capables de transposer les idées d’un créateur de prototype, du brevet de maîtrise qui prépare à la direction d’une entreprise, de l’apprentissage. La pratique de techniques nouvelles (Conception Assistée par Ordinateur, Dessin Assisté par Ordinateur, machines numériques) est de plus en plus répandue.

Le professionnel doit connaître les différentes essences de bois mais aussi les matériaux composites tels que le verre, le fer, le cuir. La maîtrise du dessin technique assisté (DAO) ou à main levée s’ajoute à sa connaissance de l’art et des styles. Il doit faire preuve de minutie et d’adresse. Conseiller de sa clientèle, il reste le maître d’oeuvre de ses réalisations. Il doit assurer des horaires importants répartis entre la fabrication, la vente et le conseil à la clientèle ainsi que la négociation avec ses fournisseurs et distributeurs.

 

L’environnement réglementaire 

Les contraintes à l’installation

Aucun diplôme n’est exigé lors de l’installation. Cependant, le métier ne peut être exercé que par des professionnels titulaires de diplômes de formation des métiers du bois. L’ouverture d’un atelier de fabrication est soumise à la réglementation des installations classées (loi 76-663 du 19 juillet 1976). Un dossier sera fourni à la préfecture indiquant le type d’activité, la puissance des machines et le lieu d’implantation par rapport au voisinage. Les locaux de fabrication et de finition seront séparés par une cloison coupe-feu conforme aux règles de sécurité contre l’incendie. Les machines devront être aux règles de sécurité du décret du 11 janvier 1993 et faire l’objet de vérifications périodiques par un organisme agréé (Apave Socotec). Le professionnel est également tenu de souscrire une assurance spéciale incendie.

 

Les principaux points de la réglementation professionnelle

Les normes de sécurité françaises et européennes sont nombreuses. Le bureau de normalisation du bois et de l’ameublement (BNBA) ainsi que l’AFNOR développent des normes dans le secteur des fabricants de meubles. La marque NF permet de valoriser son savoir faire avec la reconnaissance d’une instance officielle. “Artisans Ebénistes de France” (AEF) est un autre label qualité. Le fabricant engage sa responsabilité professionnelle et personnelle en cas d’accident dû au non-respect des règles de sécurité.

La loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008 (2008-776) a débouché sur des mesures portant sur les délais de paiement aux fournisseurs. La LME plafonne les délais de paiement à 60 jours à compter de la date d’émission de la facture (ou 45 jours fin de mois). Les sanctions en cas de dépassement de ces délais sont renforcées.

 

Statut juridique et fiscal

Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mes impôts & taxes pour connaître le taux de TVA qui s’applique à votre activité ainsi que le mode d’imposition de vos bénéfices.

Rendez-vous dans notre rubrique Les guides pratiques / Mon régime social pour connaître le montant des cotisations et des prestations de votre régime social obligatoire.

 

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.