FAQ Juridique

Une question d’ordre juridique concernant votre projet de création d'entreprise ?
Retrouvez dans notre FAQ les réponses à plus de 230 questions que se posent le plus souvent les entrepreneurs qui souhaitent se lancer.

Choisissez le thème de votre choix :

? Taxes, ? Statut, ? Documents commerciaux, ? Locaux professionnels, ? Ressources humaines, ? Relations commerciales, ? Protection des marques et créations, ? Franchise, ✅ Formalités de création, ☂️ Assurances, ? Impôts

Veuillez sélectionner le thème et le sous-thème.

Dans quel cas est-on tenu d’établir une convention écrite de « coopération commerciale » ?

La coopération commerciale permet aux distributeurs de négocier annuellement les conditions générales de vente de leurs fournisseurs dans le but de leur fournir des services spécifiques propres à favoriser la commercialisation de leurs produits ou services lors de leur revente. Un contrat servant à formaliser cette négociation annuelle doit être établi.

Le contrat ainsi conclu doit être établi dans un document unique ou dans un ensemble formé par un contrat-cadre annuel et des contrats d’application, il fixe nécessairement :

  • Les conditions de l’opération de vente telles qu’elles résultent de la négociation commerciale (barème des prix, réductions de prix, conditions de règlement, services relevant des conditions particulières de vente) ;
  •  Les conditions dans lesquelles le distributeur s’oblige à rendre au fournisseur, à l’occasion de la revente de ses produits ou services, tout service propre à favoriser leur commercialisation ne relevant pas des obligations d’achat et de vente. Celles-ci doivent préciser l’objet, la date prévue, les modalités d’exécution, la rémunération des obligations ainsi que les produits auxquels elles se rapportent ;
  • Les autres obligations destinées à favoriser la relation commerciale entre le fournisseur et le distributeur, en précisant pour chacune l’objet, la date prévue et les modalités d’exécution.

Ce contrat conclu entre le fournisseur et le distributeur doit être signé avant le 1er mars de chaque année ou dans les deux mois suivants le point de départ de la période de commercialisation des produits ou services.

Ce contrat peut être conclu pour une durée de 1, 2 ou 3 ans. Lorsqu’il est conclu pour 2 ou 3 ans, le contrat doit fixer les modalités selon lesquelles le prix est révisé.


Source juridique
Article L 441-7 du Code de commerce, modifié par la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016, JORF 10/12/2016