1
Réfléchir à la création de mon entreprise

60 min

pour tout savoir
sur cette étape

Quelles étapes pour lancer un projet de franchise ?

La formule de la franchise vous séduit ? La franchise est un mode de collaboration efficace, qui a fait ses preuves, mais l’adhésion à un réseau ne se fait pas sans questionnement personnel.

  • Êtes-vous prêt à intégrer un réseau et à en accepter les contraintes ?
  • Quelle est votre surface financière ? Est-elle suffisante ?
  • Êtes-vous suffisamment souple pour vous adapter à une nouvelle formation ?
  • Êtes-vous prêt à vous donner les moyens de réussir dans la franchise ?

Choisissez votre secteur d’activité

Il faut pour cela bien évaluer vos compétences et vos préférences professionnelles. Et prendre conscience que certains secteurs d’activité développent une plus grande concurrence, vous imposeront des contraintes horaires importantes, une présence constante sur le lieu de travail, une gestion d’équipe… À vous d’évaluer les avantages et les inconvénients du secteur d’activité que vous avez choisi, de façon à déterminer s’il correspond à vos attentes.

Sélectionnez votre franchiseur

Une fois votre secteur d’activité choisi, il vous faut déterminer quels sont les franchiseurs qui évoluent sur ce périmètre et déterminer celui qui représente le mieux vos valeurs, celui qui saura vous aider à développer votre projet.

Pour cela, il vous faut échanger avec les franchisés du réseau choisi et rencontrer les équipes du franchiseur. Ils vous permettront d’affiner votre connaissance du réseau et vous transmettront le Document d’Information Précontractuel (DIP), dans lequel vous trouverez de précieuses informations sur la vie du réseau. 

Il est important de connaître l’historique du réseau, la date de création du concept, la date de l’ouverture de la première franchise, le nombre de franchisés, le nombre d’ouvertures et de fermetures de franchises. Cela vous donnera une idée précise de la vie du réseau. Méfiez-vous d’un franchiseur qui n’a pas testé son concept en succursale avant de le lancer en franchise ou d’un franchiseur qui ferme plus de points de vente franchisés qu’il n’en ouvre !

Le projet de contrat de franchise joint au Document d’Information Précontractuel (DIP) vous indiquera la durée de votre contrat, c’est-à-dire la durée pendant laquelle vous serez contractuellement lié au franchiseur, donc pendant laquelle les deux parties seront dans l’obligation de respecter leurs engagements réciproques.

Construisez votre projet avec le franchiseur 

Une fois votre franchiseur sélectionné, il faut obtenir son adhésion à votre projet (si vous avez d’ores et déjà une idée précise de ce que vous souhaitez faire) ou créer avec lui un projet de toutes pièces. 

  • La dimension d’entrepreneur : vous devez le convaincre de vos capacités d’entrepreneur, de créateur d’entreprise, lui démontrer votre capacité managériale si votre projet demande une gestion d’équipe.
  • Le niveau d’apport personnel : il vous demandera également le montant de votre apport personnel dans cette création ou cette reprise, de façon à voir si votre projet peut être viable et rentable rapidement.
  • La formation : une fois le processus de sélection du franchiseur terminé, vous serez alors inscrit pour des sessions de formation, de façon à vous mettre à niveau avec les processus de commercialisation de la tête de réseau, les spécificités des produits/services que vous allez proposer à vos clients, etc. 
  • La recherche d’emplacement : dans le cadre d’une création pure, la plupart des franchiseurs vous aident aujourd’hui dans la recherche de locaux d’exploitation. Les têtes de réseaux se sont dotées de prospecteurs ou ont passé des partenariats avec des agences immobilières pour cibler et obtenir des informations sur les locaux correspondant à leurs attentes (points de vente en centre-ville/en zones commerciales…). À noter que dans le secteur des services, la partie immobilière est généralement moins importante, car ce type d’activité ne nécessite pas de stockage.
  • L’étude de marché : dès la sélection de l’emplacement, il vous faut déterminer le potentiel de votre future clientèle, de façon à savoir si ce projet sera économiquement rentable, par le biais d’une étude de marché (lien vers rubrique étude de marché). Cette étude doit être plus qu’un état du marché, elle doit apporter une analyse dynamique et, surtout, prospective de votre futur marché et de ce qui le caractérise. La plupart des franchiseurs vous aident sur la réalisation de cette étude de marché ou vous orientent vers un cabinet spécialisé. Dans le second cas, il est important de valider avec le franchiseur, qui aura la charge des frais de réalisation de cette étude. Une fois que vous avez établi un projet rentable, dans un local précis, avec une zone de chalandise définie et un retour sur investissement le plus rapide possible, il faut financer votre projet.

Préparez votre dossier bancaire

Vous devrez ensuite monter votre dossier bancaire. Certains documents vous seront demandés par votre conseiller pour soutenir le dossier. Téléchargez notre liste indicative des éléments constitutifs d’une demande de financement pour une installation en franchise.

Il est important à ce stade d’élaborer un business plan détaillé sur les trois premières années de votre activité. C’est sur ce document que se basera la banque pour évaluer la viabilité de votre projet à moyen et à plus long terme. 

Pour en savoir plus, regardez la vidéo « Réaliser un bon business plan », du réseau Création – Reprise – Transmission des CCI.

 

 

Le conseil de Sophie

Conseillère Professionnels au Crédit Agricole

Le conseil de Sophie, conseillère Professionnels au Crédit Agricole

La création d’entreprise est une aventure qui demande de l’endurance, l’envie doit vous guider ! Vous devez, à ce stade du projet, prendre le temps de la réflexion, mettre vos idées au clair et bien évaluer vos motivations au regard des exigences de votre projet.