1
Réfléchir à la création de mon entreprise

60 min

pour tout savoir
sur cette étape

Quelle est votre situation ?

Chacun, à tout moment de sa vie, peut avoir le projet de créer son entreprise. Selon votre situation, jeune de moins de 30 ans, salarié en activité ou bien en recherche d’emploi, etc., des aides et des accompagnements spécifiques peuvent vous être proposés.

Vous avez moins de 30 ans

Bravo, votre jeunesse est un atout. Vous devez faire preuve de persévérance et de méthodologie et vous poser au préalable quelques questions structurantes.

  • Quel est le niveau de formation requis ?

S’il est inutile d’être surdiplômé, certains diplômes sont parfois nécessaires. Renseignez-vous avant de vous lancer et assurez-vous que votre projet ne demande pas de diplôme obligatoire.

  • Quelle est votre expérience professionnelle ?

Même si 10 % des jeunes se lancent dès la sortie de l’école, une expérience professionnelle est un plus pour la réussite de votre entreprise.

N’hésitez pas à discuter, à échanger et à poser des questions à votre entourage.

Servez-vous des expériences des autres. 

  • Quels sont les secteurs des jeunes créateurs ?

Les jeunes se lancent pour 23 % dans la construction, les services aux entreprises (19 %) et le commerce de détail (15 %).

Offres, aides et dispositifs d’accompagnement vous sont spécialement proposés pour vous encourager dans la création d’entreprise.

Des lieux d’accompagnement vous sont dédiés, retrouvez-les sur le site de l’APCE.

Vous êtes une femme

Les femmes représentent 29 % des créateurs d’entreprise, et ce pourcentage tend à augmenter. La pérennité de leur entreprise à trois ans est équivalente à celle des hommes. 

Si vous êtes en congé parental d’éducation, la seule activité que vous pouvez exercer est celle d’assistante maternelle. Rien ne s’oppose, en revanche, à ce que vous prépariez votre projet dans l’attente de la fin de votre congé.

L’APCE a lancé un site dédié aux créatrices d’entreprise, où vous retrouverez contacts, interviews et témoignages.

Vous êtes au chômage 

C’est le cas de bon nombre de nouveaux créateurs d’entreprise : un tiers d’entre eux étaient auparavant au chômage.

Dès votre premier entretien avec Pôle emploi ou lors d’un entretien ultérieur, vous pouvez informer votre conseiller Pôle emploi de votre projet de création ou de reprise d’entreprise.

Pôle emploi pourra alors vous proposer un accompagnement spécifique et gratuit par le biais d’ateliers, d’entretiens d’évaluation, ou encore de formations. Des aides financières sont également possibles. Pour en savoir plus, consultez le site de l’APCE qui recense les prestations proposées.

Vous êtes salarié d’une entreprise 

En 2010, un créateur sur trois se déclarait salarié avant de créer son entreprise.

Soyez tout d’abord attentif à votre contrat de travail. Votre future entreprise, si vous en connaissez déjà l’activité, va-t-elle concurrencer celle de votre employeur actuel ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez créer votre entreprise. Si c’est le cas, la déontologie vous tient normalement à une obligation de non-concurrence. 

Votre contrat de travail contient-il une clause d’exclusivité ? Sachez qu’elle ne pourra pas vous être opposée par votre employeur la première année de la création.

Si certains salariés continuent une activité rémunérée en parallèle, d’autres l’arrêtent pour créer leur entreprise. Avez-vous besoin de temps pour mener à bien votre projet ? Pouvez-vous gérer votre activité salariale et la mise en place de votre projet en parallèle ? Vous pouvez disposer d’une année sabbatique pour lancer votre idée ou bien d’un temps partiel pour vos recherches. Vous pouvez également bénéficier d’un congé pour création d’entreprise. Nos questions-réponses juridiques sur le congé pour création d’entreprise vous permettront d’en savoir plus.

Vérifiez également les possibilités offertes par votre convention collective.

Vous êtes en situation de handicap 

L’Agefiph (association nationale chargée de gérer le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) et les réseaux d’accompagnement de porteurs de projets peuvent vous soutenir dans votre création.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de l’Agefiph.

 

 

Le conseil de Sophie

Conseillère Professionnels au Crédit Agricole

Le conseil de Sophie, conseillère Professionnels au Crédit Agricole

La création d’entreprise est une aventure qui demande de l’endurance, l’envie doit vous guider ! Vous devez, à ce stade du projet, prendre le temps de la réflexion, mettre vos idées au clair et bien évaluer vos motivations au regard des exigences de votre projet.