1
Réfléchir à la création de mon entreprise

60 min

pour tout savoir
sur cette étape

Votre projet est-il compatible avec votre vie personnelle ?

Vous avez évalué vos compétences professionnelles et cerné votre projet. La mise en œuvre d’une idée et la réussite d’une entreprise ne dépendent pas seulement de la faisabilité financière ou économique. Elles reposent aussi sur des facteurs humains.

Votre projet de création est-il en adéquation avec votre vie personnelle ? Aurez-vous le temps et l’énergie nécessaires pour le mener à bien ? Quelles sont vos motivations ? Il s’agit de se lancer en ayant bien pris la mesure des contraintes et des conditions personnelles. 

Vos motivations personnelles pour entreprendre

Vous devez être clair sur vos motivations. Sont-elles avant tout financières ? S’agit-il d’évoluer professionnellement ou de vous reconvertir ? Devenir chef d’entreprise est-il pour vous un objectif en soi ? Listez vos principales motivations et évaluez leur réalisme par rapport à votre projet d’entreprise. Cette adéquation est primordiale.

D’après une étude Insee, être indépendant est la première des raisons invoquées par les créateurs d’entreprise. La deuxième raison citée est le goût d’entreprendre et le désir d’affronter de nouveaux défis. Puis viennent dans l’ordre : la perspective d’augmenter ses revenus ; le chômage ; une opportunité qui s’est présentée à eux ; une idée de produit, service ou marché à développer ; un exemple réussi d’entrepreneur dans leur entourage. Enfin, pour 8 % des entrepreneurs, c’était la seule possibilité d’exercer leur métier.

Vos paramètres financiers et familiaux

Nous avons tous et toutes des contraintes de vie. Quelles sont les vôtres ? Ces contraintes vont en partie déterminer la réussite de votre projet.

  • Au niveau financier

Avez-vous des impératifs financiers ? Remboursement de crédit ou autres ? Votre projet pourra-t-il générer, en temps voulu, le revenu minimal vital qui vous est nécessaire pour assurer le paiement de ces charges ? Vos revenus souhaités sont-ils réalistes par rapport à la rentabilité de votre entreprise ? Si vous vivez en couple, le salaire de votre conjoint pourra-t-il couvrir vos charges familiales au début de la création de votre entreprise ? 

  • Au niveau familial

Avez-vous des enfants à charge ? Quels sont leur âge, leur niveau de scolarité ? Votre entourage a-t-il bien pris la mesure du temps que vous allez devoir consacrer à votre création ? Partage-t-il votre projet ? Si vous êtes seul avec un enfant, quelqu’un peut-il vous aider et vous épauler ? N’hésitez pas à en parler autour de vous et ne vous lancez pas seul.

Le rôle de votre conjoint

La création d’entreprise est une aventure à la fois stressante et exaltante. Elle va vous prendre beaucoup de temps et d’énergie, vous y investirez peut-être vos économies… sans être sûr, bien évidemment, de rencontrer le succès que vous espérez. Vos proches doivent en être conscients. Et il vous sera d’autant plus facile de travailler sereinement à la création de votre entreprise que vous vous sentirez soutenu et compris par votre famille, et tout particulièrement par votre conjoint. Le rôle du conjoint peut également être économique : devra-t-il et pourra-t-il assumer financièrement les charges du foyer pendant le lancement de votre entreprise ?

Enfin, votre régime matrimonial doit être adapté à votre projet. Quelles seront les conséquences pour votre conjoint en cas de défaillance de votre entreprise ? Que deviendra l’entreprise en cas de divorce ? Nous vous proposons un aperçu des différents régimes matrimoniaux pour comprendre et connaître vos droits et protéger votre conjoint.

  • Régime de la communauté réduite aux acquêts

Ce régime définit les biens propres de l’époux, les biens propres de l’épouse et leurs biens communs. Les biens propres sont les biens acquis par chaque époux avant le mariage, chacun des époux n’a aucun droit sur les biens propres de l’autre. Les biens communs sont les biens acquis pendant le mariage par les époux, y compris les gains, salaires et les revenus de leurs biens propres.

Quels sont les droits du conjoint ? Le chef d’entreprise a seul le pouvoir de gérer son entreprise. Cependant, il devra demander l’accord de son conjoint s’il souhaite vendre le fonds de commerce ou l’immeuble affecté à sa profession, ou encore les donner en garantie (sauf s’ils font partie de ses biens propres).

  • Régime de la séparation de biens

Ce régime doit s’établir avec un contrat devant notaire. Il définit les biens propres de l’époux et ceux de l’épouse. Les époux gèrent seuls et en toute liberté leur patrimoine respectif. 

Si l’entreprise de l’un des époux connaît des difficultés financières, seuls les biens propres de cet époux pourront être saisis par les créanciers. Le divorce n’a, en principe, aucune incidence sur le sort de l’entreprise.

  • Régime de la communauté universelle

Ce régime est à éviter pour les créateurs d’entreprise. Tous les biens que les époux possèdent au jour du mariage et pendant le mariage forment une seule masse commune. De même, toutes les dettes sont à la charge de la communauté, quelles que soient leur nature ou leur origine.

Sachez qu’il est toujours possible de changer de régime matrimonial pour opter pour un régime plus adapté à votre projet. 

 

 

Le conseil de Sophie

Conseillère Professionnels au Crédit Agricole

Le conseil de Sophie, conseillère Professionnels au Crédit Agricole

La création d’entreprise est une aventure qui demande de l’endurance, l’envie doit vous guider ! Vous devez, à ce stade du projet, prendre le temps de la réflexion, mettre vos idées au clair et bien évaluer vos motivations au regard des exigences de votre projet.