5
Rédiger mon business plan

45 min

pour tout savoir
sur cette étape

Comment faire vos prévisions financières ?

La comptabilité prévisionnelle permet de mesurer la faisabilité financière de votre projet et réunit tous les éléments financiers. Ces prévisions financières servent à mettre au point un plan de trésorerie simplifié et annuel, un compte de résultat, un point mort (ou seuil de rentabilité) et un plan de financement sur trois ans. 

Bien qu’il soit nécessaire de vous plonger dans les prévisions financières de votre entreprise, ne vous lancez pas seul dans cette tâche, faites-vous accompagner par un expert-comptable !   

Plan de trésorerie

La trésorerie de votre entreprise est la différence entre vos emplois de trésorerie (placements financiers et disponibles) et votre endettement bancaire et financier à court terme : c’est donc l’ensemble de ses fonds immédiatement disponibles. 

 

Le plan de trésorerie annuel présente tous les encaissements et décaissements de votre entreprise prévus la première année (en établissant un résultat pour chaque mois). 

 

Cela permet d’établir mensuellement la trésorerie disponible, les dépenses que vous devrez prendre en charge et donc de vous assurer d’avoir les ressources nécessaires. 

 

Une situation de trésorerie saine est indispensable et fondamentale au bon fonctionnement de votre entreprise. Pour en savoir plus, consultez notre guide pratique « Ma trésorerie ». Nous vous proposons également un modèle de plan de trésorerie. 

Compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat réunit dans deux colonnes les charges et produits (dépenses et recettes) de votre entreprise durant un exercice, afin d’établir un résultat vous assurant que vous dégagerez bien des bénéfices. Vous trouverez ici un modèle de compte de résultat. 

Plan de financement 

Le plan de financement est un outil prévisionnel pour anticiper les besoins en financement de votre entreprise, de son lancement jusqu’aux trois premières années d’activité. Mettre en place un plan de financement sur trois ans est nécessaire, afin d’évaluer les futurs besoins financiers et donc d’assurer au mieux la pérennité de votre entreprise. 

 

Le plan de financement se présente sous la forme d’un tableau, constitué d’une colonne emploi (besoins de financement) et d’une colonne ressources (entrées d’argent dans l’entreprise, tel que le capital social, les emprunts ou encore la capacité d’autofinancement). 

Besoin en fonds de roulement (BFR) 

La trésorerie correspond à la différence entre fonds de roulement et besoin en fonds de roulement.

 

TRÉSORERIE = FONDS DE ROULEMENT – BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT

 

  • Le fonds de roulement

Le fonds de roulement correspond à la différence entre vos fonds stables (capitaux propres + dettes à long terme) et vos actifs immobilisés (les biens non destinés à la vente mais nécessaires à l’activité : bâtiments, équipements, brevets…).

 

FONDS DE ROULEMENT = (CAPITAUX PROPRES + DETTES À LONG TERME) – ACTIFS IMMOBILISÉS

 

Le fonds de roulement est donc positif si les fonds stables de l’entreprise suffisent à financer les immobilisations. L’excédent peut alors être affecté aux besoins générés par le cycle d’exploitation (activité) de l’entreprise.

 

  • Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Pour estimer votre besoin en fonds de roulement vous devez connaître :
 –  le montant de vos stocks en valeur ;
 –  le délai de paiement accordé à vos clients (il s’agit de la créance client) ;
–  le délai de paiement accordé par vos fournisseurs (il s’agit du crédit fournisseur).

 

BFR = STOCKS + CRÉANCES CLIENTS – CRÉDITS FOURNISSEURS

 

Selon votre activité, votre besoin en fonds de roulement sera : 

–  positif : votre activité nécessite des besoins en trésorerie ;
–  négatif : votre activité dégage alors des excédents de trésorerie.

 

SITUATION

INCIDENCE SUR LE BFR

EXEMPLES D’ACTIVITÉS

Les crédits fournisseurs
sont supérieurs
aux besoins pour financer les stocks et les créances clients

LE BFR EST NÉGATIF

Activités commerciales nécessitant peu de stock (boucherie, boulangerie…)

Les besoins pour financer les stocks
et les créances
sont supérieurs
aux crédits fournisseurs

LE BFR EST POSITIF

Activités nécessitant des stocks importants (commerce de détail d’habillement, de chaussure, de maroquinerie, d’équipements automobiles…)

Activités induisant des créances clients importantes (artisanat du bâtiment, activités de prestations de services…)

Activités nécessitant des stocks et des créances clients importants
(artisanat de production)

 
Il est d’usage d’exprimer le BFR en jours de chiffre d’affaires afin de pouvoir estimer ses besoins sur la base d’une norme sectorielle variable selon votre type d’activité.

Ces normes vous seront précieuses pour établir votre prévisionnel et mesurer vos performances dans votre gestion du cycle d’exploitation.

Consultez nos informations sectorielles pour connaître la norme de votre activité.

 

  • Situation de votre trésorerie

Si votre trésorerie est positive (fonds de roulement > besoin en fonds de roulement), les ressources financières de votre entreprise vous permettent de couvrir les besoins liés au cycle d’exploitation. Vous pouvez alors placer vos excédents de trésorerie.

 

Si votre trésorerie est négative (fonds de roulement < besoin en fonds de roulement), vous disposez de deux leviers pour y remédier :
 –  augmenter votre fonds de roulement ;
 –  réduire votre besoin de fonds de roulement (BFR).

L’augmentation de votre fonds de roulement peut se faire par un apport en fonds propres.

Pour limiter votre besoin de fonds de roulement (BFR) vous pouvez :
 –  améliorer la gestion de vos stocks pour en réduire le délai de rotation ;
 –  optimiser le suivi de vos encaissements (gestion de la facturation, relance des clients…) pour réduire le montant des créances clients (factures clients en attente de règlement) ;
–  négocier des délais plus longs auprès de vos fournisseurs (ces délais sont encadrés par la loi et n’excèdent généralement pas 60 jours à compter de la date d’émission de la facture ou 45 jours fin de mois.

Seuil de rentabilité et point mort

Le seuil de rentabilité est le montant du chiffre d’affaires à partir duquel une entreprise devient rentable.

 

Le calcul du seuil de rentabilité et du point mort suppose la connaissance de différentes données financières à savoir :

–       votre chiffre d’affaires prévisionnel (CA) ;

–       le montant de vos charges variables (CV) : eau, électricité, etc.

–       le montant de vos charges fixes (CF) : loyer, assurances, etc.

Les différentes étapes pour calculer votre seuil de rentabilité et votre point mort sont les suivantes :

 

1)    Calcul de la marge sur coûts variables (MCV)

MCV = CA – CV

 

2)    Calcul du taux de marge sur coûts variables (TMCV) 

TMCV = MCV/CA

 

3)    Calcul du seuil de rentabilité (SR) 

SR = CF /TMCV

 

4)    Calcul du point mort en nombre de jour (PM) 

PM = SR/( CA annuel/360).

 

 

Le conseil de Claire

Conseillère Professionnels au Crédit Agricole

Le conseil de Claire, conseillère Professionnels au Crédit Agricole

Ne négligez pas l’évaluation de la trésorerie nécessaire au démarrage. Les délais de règlement peuvent être longs ou votre chiffre d’affaires se développer moins vite que prévu. Anticipez ces possibles décalages et sollicitez votre expert-comptable et votre banquier pour savoir comment les financer.