6.
Trouver des aides et des financements

40 min

pour tout savoir
sur cette étape

Tout savoir sur le dispositif NACRE

Conseils d’experts et suivi régulier, aide financière et administrative… le dispositif NACRE offre un accompagnement d’au moins 3 ans aux créateurs et repreneurs d’entreprise. Pris en charge au niveau régional, il est une aide 100 % personnalisée et des plus complètes.

Qu’est-ce que le dispositif NACRE ?

Le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise suit votre projet entrepreneurial sur une durée de 3 ans, du montage au développement de l’entreprise. Autrefois pris en charge par l’Etat, il relève depuis 2017 de la compétence des régions et est dispensé par les organismes d’accompagnement, les réseaux d’experts et associations régionales – BGE, réseaux d’experts-comptables et juridique… – ou encore les chambres consulaires – CCI…-.

Qui peut en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’accompagnement NACRE, vous devez être dans au moins l’une de ces situations :

  • Bénéficier de l’ARE – Allocation d’aide au retour à l’emploi – ou de l’ASP – Allocation de sécurisation professionnelle.
  • Bénéficier de la PreParE – prestation partagée d’éducation de l’Enfant
  • Bénéficier du RSA – Revenu de solidarité active- ou de l’ASS – Allocation de solidarité spécifique-
  • Avoir entre 18 et 25 ans ou entre 18 et 29 ans pour les personnes handicapées
  • Avoir moins de 30 ans et ne pas remplir les conditions d’activité antérieure qui permettent de bénéficier de l’indemnisation chômage
  • Être inscrit sur la liste des Demandeurs d’emploi depuis plus de 6 mois dans les 18 derniers mois, et non indemnisé
  • Être salarié ou licencié d’une entreprise en sauvegarde de justice, en redressement judiciaire ou liquidation judiciaire et reprendre l’entreprise –
  • Être sans emploi titulaire d’un CAPE – Contrat d’appui au projet d’entreprise –
  • Créer ou reprendre une entreprise dans un QPPV – Quartier prioritaire de la politique de la ville 

En quoi consiste le parcours NACRE ?

L’accompagnement NACRE se déroule en 3 étapes distinctes, de la construction du projet au développement de l’entreprise.

  • 1ère étape : l’aide au montage du projet, sur 4 à 6 mois maximum. Étude de la mise en œuvre, de la faisabilité, évaluation des risques… vous trouverez une assistance concrète auprès d’experts pour préparer le volet financier de votre projet, soit la deuxième étape.
  • 2ème étape : l’aide à la structuration financière prévue également pour 4 à 6 mois maximum suivant le projet. Lors du montage financier, vous vérifiez la pertinence économique du projet, et vous établissez un business plan solide sur lequel s’appuiera la recherche de financements. Pour vous aider dans votre montage financier, découvrez nos outils en ligne : vos tableaux financiers sont entièrement automatisés. Une aide financière financée par la Région est ici accordée, par exemple sous la forme d’un prêt à taux zéro sans garantie, et entre 1000 € et 8000 € sur 5 ans maximum. Le prêt à taux zéro doit être couplé avec un prêt bancaire d’au moins le même montant et la même durée.
  • 3ème étape : l’accompagnement au démarrage et au développement de l’entreprise, sur 3 années. Il comprend le suivi d’un ou de plusieurs conseillers, ponctuellement ou régulièrement, en fonction des besoins. Choix stratégiques, questions juridiques ou comptables… le soutien est entièrement adapté.

L’accompagnement NACRE s’adapte aussi à la progression de votre propre projet : vous ne suivrez que les étapes nécessaires à l’avancement de votre projet.

Les formalités à accomplir

Votre demande pour bénéficier du dispositif NACRE doit être réalisée par un courrier recommandé avec accusé de réception adressé à l’un des organismes conventionnés par l’Etat et par la Caisse des dépôts et des consignations de votre région. Ils différent selon les régions, vous pourrez trouver votre organisme d’accompagnement en vous adressant à la Direccte de votre région ou au Conseil régional.

Si votre demande est acceptée, vous devrez signer un contrat d’accompagnement, qui précise tous les termes et les conditions du dispositif accordé. En cas de refus, vous pourrez déposer un recours en préfecture.

En cas de non-respect des termes du contrat, l’organisme ou vous-même pouvez décider de mettre fin à l’accompagnement.

Les autres aides à la création d’entreprise

Aide financière, juridique, comptable, stratégique… l’accompagnement NACRE compte parmi les aides les plus complètes et les plus adaptées. Il existe toutefois de nombreuses autres solutions pour créer son entreprise et voir grandir son projet.

Les demandeurs d’emploi peuvent prétendre à :

  • L’ARE – Allocation d’aide au retour à l’emploi – ou « allocation chômage »
  • L’ARCE – Aide à la reprise ou à la création d’entreprise -, où l’allocation est versée sous forme de capital, lorsque le projet nécessite un apport en capital conséquent
  • L’ACRE – l’Aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise -, pour une exonération de charges sociales pour la première année d’activité, sous condition de revenus
  • Le CAPE – Contrat d’appui au projet d’entreprise – est quant à lui une aide non financière à la création ou à la reprise d’une entreprise, comme à la gestion d’une activité économique. Il s’adresse aux demandeurs d’emploi, aux salariés hors temps plein comme aux dirigeants d’EURL et SASU.
  • Le statut de JEI – Jeune entreprise innovante – ou le CIR – Crédit d’impôt recherche concernent quant à eux des projets plus spécifiques.

Spécifiques ou généralistes, nationaux ou régionaux, publics ou privés, financiers ou stratégiques … il existe de nombreux dispositifs d’aide à la création d’entreprise : retrouvez la solution la plus adaptée à votre projet parmi nos articles et nos fiches pratiques.