6.
Trouver des aides et des financements

40 min

pour tout savoir
sur cette étape

L'apport personnel est-il indispensable ?

Dans votre business plan, vous aurez précisé le montant de votre apport personnel. Il représente les capitaux que vous apportez vous-même, en complément des capitaux que vous empruntez. 

Un apport pour inspirer confiance 

Votre apport personnel est une preuve importante de votre engagement. Il sert à financer certains besoins durables et indispensables à votre entreprise (par exemple les divers frais de création, de constitution, de publicité) et une partie de votre besoin en fonds de roulement. 

Votre apport personnel peut être constitué de plusieurs éléments, allant de votre épargne à la participation de vos proches (le love money). Vous pouvez en effet lancer en ligne votre campagne de crowdfunding. Il vous suffit de présenter votre activité (produit, service, boutique, restaurant, food truck…), de mentionner le montant du financement souhaité et enfin d’expliquer clairement à quoi vous servira cet argent. Vous pourrez alors largement diffuser votre campagne de crowdfunding sur tous vos réseaux (réseaux sociaux, base clients, bouche à oreille, presse, famille, amis, voisins…) : les internautes auront un certain nombre de jours pour effectuer leur apport.

Bon à savoir : il existe différents types de crowdfunding. Découvrez nos conseils pour bien choisir votre plateforme de crowdfunding.

Une opportunité et un effet de levier : les prêts d’honneur

L’apport personnel est important, c’est un critère essentiel pour obtenir un financement. Si votre business plan est convaincant, certains réseaux d’accompagnement comme Initiative France ou le Réseau Entreprendre peuvent octroyer des prêts d’honneur à 0 %, sans garantie et sans caution personnelle, à la personne et non à l’entreprise (c’est la personne qui rembourse le prêt d’honneur). Le prêt d’honneur est souvent assimilé par les partenaires bancaires à des quasi-fonds propres et vient s’ajouter à votre apport personnel. 

Les critères pris en compte par ces réseaux d’accompagnement sont identiques à ceux retenus par les banques. Ils reposent sur la viabilité économique du projet et la capacité de remboursement du financement par le porteur de projet.

Le prêt d’honneur est systématiquement associé à un prêt bancaire, sur lequel il exerce un effet de levier significatif : Initiative France estime que pour 1 euro de prêt d’honneur, les banques accordent en moyenne 7,50 euros de financement complémentaire.