Le marché de la jardinerie Dernière mise à jour le 25/09/2014

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

Compétences

  • Qualification professionnelle
  • Aptitudes commerciales
  • Maîtrise de la gestion

Spécificités

  • Poids des investissements
  • Importance de la qualité de l'emplacement
  • Intensité de la concurrence

Vie privée

  • Niveau de rémunération
  • Degré des contraintes horaires
  • Facilité de remplacement

Bien que le marché de la jardinerie soit porteur, les professionnels du secteur sont confrontés à de fortes pressions concurrentielles de la part des grandes surfaces de bricolage et des grandes surfaces alimentaires.

En outre, on observe une évolution de la demande différente selon les segments de marché. Le segment des végétaux subit une contraction de la consommation en volume (compensée par un effet prix) alors que dans le même temps, la consommation en objets et outils pour le jardin explose.

Bien qu’elles bénéficient d’une image de spécialiste sur le segment des végétaux, les jardineries doivent aujourd’hui s’adapter aux évolutions des modes de consommation en diversifiant leur offre (activités connexes comme le conseil à l’aménagement d’espaces verts ou relais de croissance comme les produits bio). L’adhésion à une centrale est nécessaire pour améliorer les conditions d’approvisionnement et rivaliser les non-spécialistes (grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires).

 

Tendances

Les indépendants isolés sont amenés à disparaitre au profit des réseaux sous enseigne.

Les produits écologiques ou liés au développement durable constitueront de nouveaux enjeux pour la distribution spécialisée.

 

L’organisation du marché

- les grandes surfaces de bricolage, premier circuit de distribution sur le marché jardin.

- les grandes surfaces alimentaires qui axent leurs stratégies sur l’offre alimentaire pour animaux et sur les animations saisonnières pour le jardin.

- les jardineries autonomes, spécialisées dans le jardinage.

- les LISAS, Libres-Services Agricoles, qui sont des multispécialistes plutôt orientés vers les besoins des agriculteurs,

- les producteurs (pépiniéristes), qui commercialisent directement leur production.

- les magasins spécialisés indépendants (fleuristes et grainetiers), qui commercialisent exclusivement des fleurs, des plantes d’intérieur ainsi que des graines.

 

  Jardinerie
Nombre d'entreprises du secteur 2012

1 750 (1)

Chiffre d'affaires du secteur (en milliards d'euros) 2012

3,070 €(2)

Évolution du chiffre d'affaires du secteur en valeur (indice ICA base 100 en 2005)

2013

2012

2011

2010

2009

2008

114,1 (3)

108,6

109,4

108,2

104,3

102,4

(1) Source : Fédération Nationale des Métiers de la Jardinerie.

(2) Source : Fédération Nationale des Métiers de la Jardinerie.

(3) Source : "Commerce de détail de fleurs, plantes, graines, engrais, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé" - INSEE, Bulletin statistique.

 

En savoir plus sur ce secteur

Les principales organisations professionnelles

FNMJ
Fédération Nationale des Métiers de la Jardinerie
22 rue Esquirol - 75013 Paris
Tel : 01 44 24 96 97
http://www.fnmj.com

 

Association Promojardin
11 villa Brune - 75014 Paris
Tel : 01 45 43 25 25
http://www.promojardin.com

 

Association française pour la valorisation des produits et des métiers de l’horticulture et du paysage (VAL’HOR)
44 rue d’Alésia - 75682 Paris Cedex 14
Tel : 01 53 91 09 09
http://www.valhor.com

Voir un autre secteur d'activité

Pour parfaire votre connaissance du secteur d’activité sur lequel vous souhaitez vous lancer, le Crédit Agricole met à votre disposition plus d’une centaine de fiches d’informations sectorielles.

Ces outils, utilisés également par les experts du Crédit Agricole, compilent les informations nécessaires à la construction de votre business plan et à la maîtrise de votre marché. Vous y trouverez des données clés sur votre marché, ses atouts et ses freins, les indicateurs standards le caractérisant ou encore sa réglementation.

Veuillez sélectionner le secteur et le secteur d'activité.